Accueil / Le Livre des Ombres Gardnérien / Le Livre des Ombres de 1957 / Les Rituels de Sabbat : Équinoxe d’Automne

Les Rituels de Sabbat : Équinoxe d’Automne

Téléchargez le cours : Intégrez la magie dans votre quotidien

L’autel doit être décoré par des symboles de l’automne, pommes de pin, glands et feuilles de chêne ou des épis de blé, et comme à l’accoutumée, il doit s’y trouver du feu ou de l’encens en train de brûler. Après la purification usuelle, les gens se tiennent debout en cercle, hommes et femmes alternés. Le Magus se tient à l’ouest de l’autel dans la position du Dieu.

La Grande Prêtresse se tient à l’est de l’autel, face à lui, et lit l’incantation :

« Adieu, Ô Soleil, lumière qui toujours revient.

Le dieu caché qui, pourtant, toujours demeure.

Il part pour le pays de jeunesse, en passant par les portes de la mort, pour régner, en tant que juge des dieux et des hommes.

Meneur cornu des armées célestes.

Pourtant, alors même que se tiennent autour du cercle, invisibles, les formes des Puissants Seigneurs des Espaces Extérieurs, ainsi ‘le seigneur en nous-mêmes’ réside-t-il.

Ainsi réside-t-il dans la semence secrète, la semence de la nouvelle récolte, la semence de la chair, cachée dans la terre, la merveilleuse semence des étoiles.

En lui est la vie, et la vie est la lumière des hommes’, ce qui jamais ne naquit et jamais ne meurt. C’est pourquoi les Wicca ne pleurent pas, mais se réjouissent. »

La Grande Prêtresse rejoint le Magus pour lui donner un baiser. Il pose l’Athamé et le fouet, et l’embrasse.

La Grande Prêtresse lui donne soit sa baguette, qui doit être Phallique, soit une branche surmontée d’une pomme de pin, soit un bâton de chevauchement, ou un balai (anciennement le thyrse). Ils conduisent la danse, elle avec un sistre ou un hochet, lui avec la baguette, les gens forment un rang derrière eux, ils dansent en réalisant trois fois le tour du cercle. Puis on joue au jeu de la bougie.

Gâteaux et vin.

Grand Rite si possible.

Danses et jeux.