Initiation : Troisième degré

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Le Magus :

« Avant que nous ne procédions à ce sublime degré, je dois demander la purification par tes mains. »

La Grande Prêtresse attache le Magus et le lie à l’autel. Elle circumambule trois fois et donne au Magus trois, sept, neuf et 21 coups de fouet. Ensuite, elle le détache et l’aide à se remettre sur ses pieds.

Le Magus attache alors la grande prêtresse et la lie à l’autel. Il circumambule, en proclamant aux quatre quartiers :

« Écoutez, ô Puissants, la deux fois consacrée et Sainte (nom), Grande Prêtresse et Reine-Sorcière, est correctement préparée et va maintenant ériger l’autel sacré. »

Le Magus donne à la Grande Prêtresse trois, sept, neuf et vingt-et-un coups de fouet.

Les gâteaux et le vin peuvent être pris maintenant [voir « gâteaux et vin »].

Le Magus :

« À présent, je dois te révéler un grand Mystère. » [Donne un baiser.]

Note : Si la Grande Prêtresse a déjà accompli ce rite, omettez ces paroles. La Grande Prêtresse adopte la position d’Osiris.

Le Magus :

« Aide-moi à ériger l’Autel Ancien, qu’autrefois tous vénéraient, le Grand Autel de toutes choses. Car, au temps jadis, une femme était l’Autel. L’autel était ainsi fait et placé [la prêtresse s’allonge de manière à ce que son vagin soit approximativement au centre du cercle], et le lieu sacré était le point au centre du cercle, comme on nous l’a enseigné dans le passé, ce point au centre est l’origine de toutes choses. C’est pourquoi, nous devons l’adorer. » [Donne un baiser.]

« Par conséquent, ce que nous adorons, nous l’invoquons également, par le pouvoir de la lance érigée. »

Il invoque :

« Ô cercle d’étoiles [donne un baiser], dont notre Père n’est que le plus jeune frère [donne un baiser], merveille au-delà de l’imagination, âme de l’espace infini, devant qui le temps est honteux, l’esprit perplexe et la compréhension obscure, nous ne pouvons t’atteindre à moins que ton image ne soit amour [donne un baiser]. »

« Ainsi, par la graine et la racine, par la tige et le bourgeon, par la feuille, la fleur et le fruit, nous t’invoquons, Ô Reine de l’Espace, Ô rosée de lumière, Ô infinie des Cieux [donne un baiser]. Qu’il en soit toujours ainsi, que les hommes ne parlent pas de Toi comme d’une, mais comme d’aucunes, et qu’ils ne parlent pas du tout de toi puisque tu es éternelle, car tu es le point à l’intérieur du cercle [donne un baiser] que nous adorons [donne un baiser], la source de vie sans laquelle nous n’existerions pas [donne un baiser]. Et de cette manière, les Saints Piliers Jumeaux Boaz et Joachim, sont véritablement érigés [embrasse les seins]. Ils ont été érigés dans la beauté et la force, pour l’émerveillement et la gloire de tous les hommes. »

(Octuple baiser : 3 points, les lèvres, les 2 seins, et à nouveau les lèvres ; 5 points*.)

« Ô Secrets des secrets qui sont cachés dans l’âme de toute vie. Ce n’est pas toi que nous adorons, car ce qui adore est également toi. Tu es cela et, Cela, je le suis. [donne un baiser]. »

« Je suis la flamme qui brûle en chaque homme, et dans le cœur de chaque étoile. » [donne un baiser]

« Je suis la Vie et la Source de Vie, par conséquent me connaître c’est connaître la Mort. » [donne un baiser]

« Je suis seul, le Seigneur à l’intérieur de nous-mêmes, dont le nom est le Mystère des Mystères. » [donne un baiser]

« Ouvre la voie de l’intelligence entre nous. Car ce sont les 5 véritables points de la confrérie* [sur la droite apparaît le schéma enluminé d’un pentagramme surmonté d’un triangle pointant vers le haut, le symbole du troisième degré], pied contre pied, genou contre genou, aine contre aine, poitrine contre poitrine, bras autour du dos, lèvres contre lèvres, par les Grands et Saints Noms d’Abracadabra, Aradia et Cernunnos. »

Le Magus et la Grande Prêtresse :

« Réconforte nos cœurs, Que ta Lumière se cristallise dans notre sang, nous emplissant de la Résurrection. Car il n’existe nulle part de nous qui ne soit pas des Dieux. »

(Échangez les Noms.)

La Grande Prêtresse révoque le Cercle en Circumambulant et en proclamant :

« La deux fois consacrée Grande Prêtresse vous salue, ô Puissants, et vous renvoie en vos plaisantes demeures. Salut et Adieu. »

Elle dessine le pentagramme de bannissement à chaque quartier.

Notes de Lune & Artus :

* Les cinq autres points sont le ventre, le pied gauche, le genou droit, le genou gauche, le pied droit, et à nouveau le ventre. Il faut marquer ces points, comme pour les autres degrés, avec l’huile, le vin, puis un baiser.

* Pour le Livre des Ombres, nous avons choisi de traduire littéralement l’expression franc-maçonne « Five Points of Fellowship » par « Cinq Points de la Confrérie ». Notez cependant qu’elle est connue en France, dans son contexte original franc-maçon, sous la dénomination des  « Cinq Points Parfaits de la Maîtrise ».