Initiation : Second degré

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Le Magus attache la Sorcière comme précédemment, mais ne lui bande pas les yeux, et circumambule avec elle, en proclamant aux quatre quartiers :

« Écoutez, ô Puissants, (nom), dûment consacrée Prêtresse et Sorcière, est maintenant correctement préparée pour être faite Grande Prêtresse et Reine-Sorcière. »

Le Magus la conduit à présent autour du cercle dont il lui fait faire trois fois le tour, avec un pas à moitié en courant, à moitié en dansant. Il l’arrête au sud de l’autel, la fait mettre à genoux et l’attache à l’autel comme précédemment.

Le Magus :

« Pour atteindre ce sublime degré, il est nécessaire de souffrir et d’être purifié. Es-tu prête à souffrir pour apprendre ? »

Prêtresse-Sorcière :

« Je le suis. »

Le Magus :

« Je te prépare à prêter le grand serment. »

Il fait tinter trois fois la cloche et donne à nouveau une série de trois, sept, neuf, et 21 coups de fouet, comme précédemment.

Le Magus :

« Je te donne maintenant un nouveau nom  : _______. » [Donne un baiser.]

Le Magus :

« Répète ton nouveau nom après moi : moi, (nom), je jure sur le ventre de ma mère et sur mon Honneur parmi les hommes et parmi mes frères et sœurs de l’Art, que jamais je ne révélerai à quiconque aucun des secrets de l’Art, sauf à une personne digne d’estime, correctement préparée, au centre d’un Cercle Magique, comme celui où je me trouve maintenant. Cela, je le jure sur mes espoirs de Salut, mes vies passées et mes espoirs de celles à venir, et je me voue à la destruction totale si je brise ce serment solennel.’ »

Le Magus s’agenouille, plaçant sa main gauche sous ses genoux et sa main droite sur sa tête, formant ainsi un lien magique.

Le Magus :

« Par conséquent, je transmets tout mon pouvoir en toi. »

Transmission.

Le Magus détache maintenant ses pieds, dénoue la Laisse de l’autel, lui retire le bandeau et aide la Sorcière à se remettre sur ses pieds.

Le Magus :

« Par conséquent, je te marque et te consacre avec le grand Signe Magique. Souviens-toi de la façon dont il est formé et tu sauras toujours le reconnaître. »

« Je te consacre avec l’huile. » (Il l’oint avec l’huile sur son ventre, son sein gauche, sa hanche droite, sa hanche gauche, son sein droit, et à nouveau son ventre, traçant ainsi un pentagramme inversé.)

« Je te consacre avec le vin. » (Il l’oint avec le vin de la même manière.)

« Je te consacre avec mes lèvres (il l’embrasse de la même manière) Grande prêtresse et reine sorcière. »

Le Magus lui détache maintenant les mains et enlève la cordelette en disant :

« Nouvellement consacrée grande prêtresse et reine-sorcière, [donne un baiser] tu vas maintenant utiliser les outils de travail à ton tour. »

« Premièrement, l’Épée Magique ; avec elle, tu traceras le Cercle Magique. » [Donne un baiser.]

« Deuxièmement, l’Athamé. » (Utilisé pour former le cercle.) [Donne un baiser.]

« Troisièmement, le Couteau à Manche Blanc. » (Utilisé.) [Donne un baiser.]

« Quatrièmement, la Baguette. » (Agitée aux 4 quartiers.) [Donne un baiser.]

« Cinquièmement, le Pentacle » (Présenté aux 4 quartiers.) [Donne un baiser.]

« Sixièmement, l’Encensoir » (Utilisé pour encenser le tour du Cercle.) [donne un baiser.]

« Septièmement, les cordes ; attache-moi comme je t’ai attachée. »

La sorcière attache le Magus et le lie à l’Autel.

Le Magus :

« Apprends qu’en Sorcellerie, tu dois toujours rendre au triple. Comme je t’ai fouettée, donc tu dois me fouetter, mais trois fois plus. Quand tu as reçu 3, retourne 9 ; quand tu as reçu 7, retourne 21 ; quand tu as reçu 9, retourne 27 ; quand tu as reçu 21, retourne 63. »

La sorcière fouette le Magus comme indiqué, 120 coups au total.

Le Magus :

« Tu as obéi à la loi. Mais note bien que, lorsque tu reçois le bien, ainsi tu es également tenue de rendre le bien au triple. »

La sorcière détache maintenant le Magus et l’aide à se remettre sur ses pieds. Le Magus, prenant la nouvelle initiée par la main et tenant l’athamé dans l’autre, fait un tour de Cercle, en proclamant aux Quatre Quartiers :

« Écoutez, ô Puissants, (nom) a été dûment consacrée Grande Prêtresse et Reine-Sorcière. »

(Notez que si la cérémonie se termine ici, on doit révoquer le cercle, en disant :

« Salut et adieu. »

Sinon passez au degré suivant.)