Warning: getimagesize(): Peer certificate CN=`*.phpnet.org' did not match expected CN=`www.le-sidh.org' in /home/users/l/lesidh/www/lesidh/wicca/wp-content/themes/graphy-sidh/functions.php on line 15

Warning: getimagesize(): Failed to enable crypto in /home/users/l/lesidh/www/lesidh/wicca/wp-content/themes/graphy-sidh/functions.php on line 15

Warning: getimagesize(https://www.le-sidh.org/wicca/wp-content/uploads/2020/03/secret-magie-700x467.jpg): failed to open stream: operation failed in /home/users/l/lesidh/www/lesidh/wicca/wp-content/themes/graphy-sidh/functions.php on line 15

Le secret de la magie

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Par Artus.

Dans un article précédent, je parlais des biais cognitifs et de leur importance pour toute personne qui s’intéresse à la spiritualité. Dans cet article, je vais parler du biais de supériorité illusoire. Ce biais cognitif est également appelé « l’effet Dunning-Kruger ». Mais en réalité, ce biais cognitif a été étudié pour la première fois par Van Yperen et Buunk et ils l’avaient appelé « supériorité illusoire ».

Cet article risque d’être un peu long, mais son contenu est vraiment important. Quand j’affirme que c’est le secret de la magie, je n’exagère pas. Comprendre le biais de supériorité illusoire permet de changer radicalement notre vie.

Le principe est simple. Lorsque nous sommes incompétents dans un domaine, nous avons tendance à surestimer notre compétence. Et pour nous rassurer, nous avons aussi tendance à rabaisser les autres dans nos domaines d’incompétences. Nous sommes par exemple incapables de reconnaître les gens qui sont véritablement compétents dans nos domaines d’incompétences.

Inversement, plus nous sommes compétents dans un domaine, plus nous sommes conscients de nos limites. Quand nous connaissons bien un domaine, nous savons en quoi nous pouvons nous améliorer. Et dans cette situation, nous avons tendance à surestimer les autres. C’est pour cela qu’un expert dans un domaine aura plus de mal à être pédagogue. Il partagera des choses obscures en pensant qu’elles sont simples.

Vous vous demandez probablement quel est le rapport avec la magie. La magie désigne le pouvoir de créer notre réalité. Et le biais de supériorité illusoire est l’exact contraire de la magie. Lorsque nous n’arrivons pas à créer notre réalité, c’est par manque de compétence. Mais à cause du biais de supériorité illusoire, nous sommes persuadés de faire de notre mieux.

Personne ne fait les choses en pensant qu’il se trompe. Nous croyons toujours bien faire. Pourtant, si c’était vraiment le cas, nous aurions tous des vies extraordinaires. Et comme nous croyons bien faire, nous utilisons le destin ou les conditions extérieures pour justifier le fait de ne pas avoir la vie de nos rêves. De ce fait, lorsque nous débutons, nous avons tendance à utiliser les outils de la wicca (ou autres formes de néo-sorcellerie) complètement de travers.

Premier problème, plus une personne se sent mal dans sa vie, plus elle risque de devenir accro à la divination. Comme elle ne se sent pas responsable de ce qui lui arrive, elle attend un miracle du destin. Mais le meilleur moyen de prédire l’avenir est de le créer. Elle fera mieux de se tourner vers la magie.

Second problème, une personne qui n’est pas heureuse de sa vie se tourne vers la magie pour changer les autres ou les conditions extérieures. Le plus souvent, cela échoue et engendre plus de frustrations. Il est beaucoup plus facile de se transformer soi-même que de transformer le monde. Mais le biais de supériorité illusoire nous empêche de voir les choses ainsi.

Mais comment dépasser le problème ? Nous avons un inconscient et il ne suffit pas de connaître l’existence d’un biais cognitif pour s’en libérer.

Déjà, pour savoir où nous en sommes dans un domaine, le meilleur moyen est d’observer comment nous ressentons les autres. Je parle bien de ressentis et non de pensées. Par exemple, je pense que beaucoup de gens sont perdus dans le domaine spirituel. Mais cela n’engendre pas de réaction émotionnelle. Je ne me sens ni supérieur ni irrité par cette situation. Au contraire, j’ai plutôt envie d’aider. Par contre, si vous êtes irrité par la superficialité des autres, c’est que vous êtes vous-même bloqué par votre impression de supériorité.

Selon mon expérience moins nous sommes orgueilleux, plus nous sommes libres du biais de supériorité illusoire. Cela peut sembler évident, mais ce n’est pas si simple. Parce que par le mot « orgueil », je désigne un principe assez subtil.

Certaines personnes ne se vantent pas et pourraient penser ne pas être orgueilleuses. Pourtant, elles ne changent jamais d’avis. Elles sont donc orgueilleuses selon ma définition. Inversement, je vous semble peut-être orgueilleux. Rien que dans cet article, je prétends détenir le secret de la magie. Et j’affirme que si vous le comprenez, cela va radicalement changer votre vie. C’est parce que, dans le domaine spirituel, je teste un peu tout et son contraire depuis une vingtaine d’années. Cela me donne une certaine confiance dans ce que je partage. Mais je n’ai aucun orgueil. Si demain, une expérience me montre que j’ai tort sur un sujet, je changerai d’avis immédiatement et je reconnaîtrai mon erreur. C’est d’ailleurs régulièrement arrivé depuis que j’écris sur le sidh.

Autre subtilité, nous avons tendance à envisager l’orgueil d’une manière binaire. Selon cette vision, soit une personne est orgueilleuse, soit elle ne l’est pas. Mais cela ne fonctionne pas ainsi. Il est possible d’être sans orgueil dans un domaine et d’être orgueilleux dans un autre. En fait, l’orgueil est inversement proportionnel à notre niveau de compétence. Plus nous sommes incompétents dans un domaine et plus nous sommes orgueilleux. Et comme l’orgueil nous empêche de changer d’avis, nous restons incompétents. Pour sortir de la supériorité illusoire, il faut accepter d’être nul. Ce n’est pas grave d’être nul. En étant conscient de sa nullité, cela permet d’évoluer.

Dans le contexte de la spiritualité, l’orgueil est doublement problématique. Fondamentalement, la spiritualité est simple. Il faut une méthode pour s’ouvrir et trouver l’extase. Comme la lumière dévoile l’ombre, il faut une méthode pour bien vivre l’ouverture. Et comme se limiter seulement à cela serait un peu chiant, il faut du folklore pour nourrir notre esprit.

Mais comme les gens sont souvent trop orgueilleux vis-à-vis d’eux-mêmes, ils vivent très mal la rencontre avec l’ombre. Ils oublient l’ouverture et se contentent du folklore. Au bout de quelques années, comme ils sont orgueilleux de leur « savoir » spirituel, bien qu’ils ignorent tout de l’extase et de la manière de bien la vivre, ils commencent à enseigner du folklore vide de toute substance. Ils enseignent leurs croyances comme une vérité absolue alors que c’est seulement du folklore parfaitement interchangeable. La compétence n’est pas liée au temps passé dans une discipline. Le biais de supériorité illusoire nous permet d’être nuls dans certains domaines pendant toute notre vie.

Je ne parle pas spécialement de la wicca, ni de notre époque moderne. De nombreux enseignements multi-millénaires issus de traditions renommées sont également vides de toute substance.

Par chance, j’ai côtoyé pas mal de psys pendant quelques années et cela m’a appris à me détendre un peu vis-à-vis de moi-même. Et comme j’ai une formation scientifique, j’ai envisagé très rapidement la spiritualité sous un angle rationnel. C’est pour cela que j’ai expérimenté toutes sortes de choses pour observer objectivement le résultat, sans m’attacher à des croyances prédéterminées par une tradition. Cela m’a évité de sombrer dans la confusion ambiante.

Mais bizarrement, dans d’autres domaines, j’étais totalement victime du biais de supériorité illusoire. Dans des domaines où je suis débutant, j’étais très orgueilleux du peu que j’avais compris et cela m’empêchait d’aller plus loin. Je n’avais pas envisagé que l’état d’esprit que j’avais développé pour la spiritualité pouvait être utile dans tous les domaines.

Il y a quelques mois, j’ai eu le déclic. Je me suis rendu compte que je stagnais dans de nombreux domaines. Et j’ai pris conscience qu’en généralisant l’état d’esprit que j’utilisais depuis un bon moment pour aborder la spiritualité, je pouvais débloquer les choses. Malgré ma volonté et mes efforts, je tournais en rond depuis des années dans certains domaines. Et tout s’est mis à changer miraculeusement.

Quand je disais que lorsque nous débutons, nous avons tendance à prendre la magie à l’envers, il faut se rendre compte que l’abondance est partout dans notre vie. Il est inutile de faire des efforts pour la créer. Il suffit d’enlever les barrières qui nous empêchent de la percevoir et de l’atteindre. Nous sommes conditionnés à fonctionner d’une certaine manière, par nos parents, par le système scolaire, par les médias. La magie consiste principalement à changer les programmes selon lesquels nous fonctionnons. C’est de là que viennent toutes les limites qui nous empêchent de créer la vie de nos rêves. Et sortir du biais de supériorité illusoire est le meilleur moyen de changer nos programmes.

Pour terminer cet article, je le répète encore une fois, nous avons un inconscient. Plus nous comprenons comment un biais cognitif fonctionne et plus nous essayons d’être honnêtes avec nous-mêmes, plus il est possible de le dépasser. Mais malgré tous nos efforts, notre inconscient sera toujours présent. Il ne faut pas se surestimer. Même lorsque nous comprenons comment dépasser un biais cognitif, nous pouvons toujours nous faire avoir.