Reprendre le pouvoir menstruel

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Par Demetra George, traduction Lune. Extrait de « Mysteries of the Dark Moon. »

Esther Harding suggère qu’une des raisons, du handicap menstruel de la femme et des SPM (syndromes pré-menstruels) aujourd’hui, provient du fait que la culture moderne ne fournit aucune sorte de rituels menstruels. La menstruation est simplement l’épreuve personnelle de chaque femme, à travers laquelle elle souffre seule ; ceci n’a pas de valeur et de sens positifs.

Les femmes ont été privées de la retraite des anciennes huttes menstruelles, où elles pouvaient communier avec leurs êtres intérieurs, s’harmoniser aux cycles cosmiques et partager la connaissance secrète transmise à la communauté par d’autres femmes qui saignent.

Pour reprendre leur pouvoir menstruel et libérer leurs corps de la douleur des règles, les femmes doivent suivre le cycle de la lune noire et entrer dans une retraite volontaire au cours de leur période sacrée mensuelle. L’irritabilité, l’inconfort et la douleur sont les moyens par lesquels le corps des femmes continue de protester contre les injustices (vis-à-vis des règles) infligées par la société. Le corps instinctuel des femmes demande à ce qu’elles prêtent attention à honorer les mystères menstruelles. L’attraction instinctuelle de la lune noire est l’affranchissement délibérée des demandes des autres et des espérances du monde temporel. Cette étape est de faire prendre conscience et faire faire des efforts à une société qui est construite de telle façon qu’elle nie et invalide les besoins particuliers des femmes durant leurs lunes.

Pour racheter le cadeau de menstruation de la Sombre Déesse, nous avons besoin de changer nos attitudes. Comme point de départ, nous devons nous éduquer sur la vraie nature des menstruations et des couches historiques subséquentes de corruption et de répression des mystères du sang féminin. Nous pouvons poursuivre le processus en acquérant de nouvelles informations à propos des fonctionnements physiologiques. Ceci peut nous aider à ressensibiliser notre conscience de nos fluctuations cycliques. Cette connaissance peut aussi nous rendre capable d’évaluer les conseils médicaux au sujet de notre malaise. Nous pouvons expérimenter des plantes, des compléments alimentaires, l’acupuncture, les massages et d’autres thérapies pour soulager les symptômes stressants de notre période de saignement.

Nous pouvons prêter attention à l’identification de nos attitudes négatives habituelles envers les menstruations. Et en prenant conscience de cela, nous pouvons nous libérer de la répétition des mensonges de la société. Nous pouvons nous libérer de nos idées sur la menstruation, que nous voyons sale et indésirable, en touchant, en sentant et goûtant notre sang menstruel. De cette manière, nous pouvons rétablir notre connexion aux pouvoirs de guérison et de régénération du rouge élixir de la femme.

Dans Dragontime, Luisa Francia propose un large spectre de rituels, cérémonies et d’alliés afin d’aider les femmes à reprendre le pouvoir et la magie de leur sang menstruel, pour mieux utiliser leurs capacités menstruelles. En gardant trace de nos cycles menstruels et des phases de la lune, nous pouvons harmoniser le rythme mensuel de nos énergies physiques et émotionnelles tandis qu’elles s’ajustent au cycle lunaire. En apprenant des techniques de relaxation et de méditation, nous pouvons induire des états de transe, de prophétie, d’inspiration, de créativité, de remémoration des rêves, d’hypnotisme et de visualisation. Ces capacités sont les plus brillantes de la nature féminine subjective qui surviennent durant la menstruation. Pour conclure, nous pouvons prendre le risque de briser le tabou sexuel qui entoure les menstruations en éduquant nos partenaires et ouvrir ainsi nos relations à une dimension sacrée extatique et transformatrice du sexe.