Warning: getimagesize(): Peer certificate CN=`*.phpnet.org' did not match expected CN=`www.le-sidh.org' in /home/users/l/lesidh/www/lesidh/wicca/wp-content/themes/graphy-sidh/functions.php on line 15

Warning: getimagesize(): Failed to enable crypto in /home/users/l/lesidh/www/lesidh/wicca/wp-content/themes/graphy-sidh/functions.php on line 15

Warning: getimagesize(https://www.le-sidh.org/wicca/wp-content/uploads/2015/04/fossile.jpg): failed to open stream: operation failed in /home/users/l/lesidh/www/lesidh/wicca/wp-content/themes/graphy-sidh/functions.php on line 15

Pains de fée, fossiles & pierres sorcières

Inscription au cours : Wicca fondation

Fossiles & Pierres Sorcières. Extrait de Secrets of East Anglian Magic, éditions Capall Bann. Par Nigel Pennick, traduction & adaptation Lune.

Nous conservons dans nos maisons des fossiles échinoïdes (ndlt : oursins) appelés frairy loaves (ndlt : c’est-à-dire fairy loaves, en français pains de fée) afin qu’ils nous portent chance. Si l’on en garde un sur une étagère, on dit que les membres du foyer ne manqueront jamais de pain. Les frairy loaves ressemblent beaucoup à une sorte de petit pain traditionnel que l’on fabrique encore de nos jours à Wiesbaden et dans d’autres parties de l’Allemagne. Il est probable que les ancêtres germaniques des Angles de l’Est aient confectionné leur pain sous cette forme.

Les pierres trouées, les pierres percées de trous naturels, abondent parmi les galets sur les plages de la côte est {..}. Peintes en blanc, nous les utilisons pour garder l’entrée de notre garage. Nous les suspendons également avec une ficelle à la porte, côté intérieur, comme protection contre le mal lorsque la porte est ouverte. On la suspend sur le même clou que la clef de la porte, on considère que la combinaison de clou en fer, de fil de lin, d’une pierre trouée et d’une clef en fer porte chance. Les pierres trouées, également suspendues à l’aide d’une ficelle en lin ou d’une lanière en cuir dans la chambre, servent à éloigner les cauchemars. Suspendues aux poutres de l’étable, elles préservent les chevaux de souffrir de diverses maladies et d’être « monté par une sorcière » (ndlt : hag-ridden, c’est un terme désuet utilisé pour décrire un cheval qui a passé la nuit dans son écurie et que l’on retrouve en sueur le lendemain, on dit que le cheval a « eu un cauchemar », qu’il a été « hag-ridden » / « monté par une sorcière ». Les sorcières ou les fées auraient ainsi épuisé le cheval toute la nuit). Les ficelles de 9 ou 27 pierres trouées, que l’on suspend, sont des charmes particulièrement puissants. Certains disent que clouer trois fers à cheval à la tête ou au pied du lit est un remède sûr contre les conséquences néfastes de l’alcool.