Accueil / Sabbats / Yule / Rituel du sabbat de Yule, extrait du Livre des Ombres de Scott Cunningham

Rituel du sabbat de Yule, extrait du Livre des Ombres de Scott Cunningham

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Tiré du livre « Cunningham’s book of shadows, the path of an American Traditionalist », par Scott Cunningham. Traduit et adapté par Lune.

L’autel est érigé, les bougies et l’encens sont allumés, et le Cercle de Pierres est projeté.

Le chaudron est entouré de verdure : romarin, pin, gui, cèdre, des essences à feuillage persistant représentant la continuité de la vie dans l’apparente désolation.

Chaque membre du coven apportera un rameau ou une feuille séchée et le/la disposera autour de l’autel afin de l’utiliser au cours du rituel.

Le coven forme un cercle, en se tenant les mains, tandis que le leader récite la Prière de Bénédiction.

Les dieux sont invoqués. Maintenant, le leader dit :

Ne vous affligez pas, même si le monde est plongé dans le sommeil ;
Ne vous affligez pas, même si le vent rugit ;

Ne vous affligez pas, même si la neige tombe avec force et en abondance ;
Ne vous affligez pas, car tout ceci sera bientôt passé.

Le leader allume un feu dans le chaudron et veille à ce qu’il brûle sans entrave. Tous récupèrent rameaux et feuilles et se placent près du chaudron. Chacun jette son offrande dans le chaudron puis tout le monde se rejoint pour former un cercle autour de l’autel, en disant doucement :

La Roue Tourne, le Pouvoir brûle.

Répétez neuf fois.

Puis le leader dit :

Ne vous affligez pas, même si le Dieu gît enterré, occis par le temps ;
Car la Déesse est bienveillante et Elle L’enfantera à nouveau.
Salut à la Reine des Cieux !
Salut à la Reine de la Terre !
Salut à la Reine des Océans !
Salut à la Reine de la renaissance !

Tous répètent le chant plusieurs fois.
Le chant achevé, le leader dira :

La mort n’est que la porte qui mène à la vie.

Méditation, voyance et autres travaux peuvent être accomplis.

La Petite Fête (ndlt : d’autres appellent cela la cérémonie des gâteaux et du vin.)

Le Cercle est dissipé.

Festin et jeux suivent.

Une pratique traditionnelle : consiste à décorer un arbre de Yule, bien qu’il n’y ait pas de véritable cérémonie pour cela. L’arbre doit être vivant, en pot, et devra être planté ou conservé en pot une fois les fêtes passées. La bûche de Yule constitue simplement une représentation de la mort et de la renaissance du Dieu par le feu sacré de la Grande Déesse. S’il le souhaite, le coven peut choisir une bûche appropriée, y graver ou dessiner à la craie la figure traditionnelle d’un homme, puis la brûler dans une cheminée ou un brasero. Cependant, cela n’est pas nécessaire.