Accueil / Sabbats / Yule / Yule ou le Solstice d’Hiver par Phyllis Curott

Yule ou le Solstice d’Hiver par Phyllis Curott

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Yule, ou le Solstice d’Hiver.
La nuit la plus longue lorsque la Déesse donne naissance à la Lumière et que le Soleil revient.

20-22 décembre dans l’hémisphère nord ; 20-22 juin dans l’hémisphère sud.

Si vous le pouvez, lavez votre visage avec de la neige afin de vous purifier et utilisez-en pour l’eau de votre autel. Travaillez avec les couleurs : rouge, vert, or et blanc. Décorez l’autel avec des rameaux de pin, de houx et de gui. Placez une grosse bougie jaune (le symbole du Dieu, le soleil qui revient, né de la Déesse) dans votre chaudron, au centre de l’autel. Autour du chaudron, disposez des bougies additionnelles, que vous allumerez plus tard.

Fabriquez un encens solaire à parts égales d’oliban et de myrrhe.

La création d’un labyrinthe de lumière (avec des bougies pour la célébration privée ou des guirlandes électriques pour la célébration publique) est un projet plus élaboré que mon cercle met en œuvre dans le cadre de la célébration publique de Yule. Nous allumons des bougies ou branchons des guirlandes lumineuses après l’invocation de la Déesse et du Dieu, et tout le monde pénètre dans le labyrinthe. Quand tous ont atteint le centre où l’autel a été dressé et où se tiennent la Prêtresse et le Prêtre, chaque personne allume sa bougie à partir de celle qui brûle dans le chaudron et exprime son souhait pour la Nouvelle Année, puis ressort du labyrinthe.

Projetez votre cercle au nom de la Grande Déesse Mère, la matrice infinie, et l’Enfant de Promesse, la lumière qui revient.

Exposez le but du cercle :

« Ce soir est la nuit la plus longue. Le Soleil revient, né de la sombre et nourricière matrice de la Grande Déesse. Le Seigneur de la Mort est le Seigneur de la Renaissance, et l’obscurité cède maintenant place à la lumière, car chaque jour rallonge. En cette nuit, nous nous rappelons que l’obscurité n’est pas vide, ni effrayante. Elle est l’infini potentiel duquel naît la lumière. En cette nuit, nous nous réjouissons, car les visions que nous avons découvertes pendant le temps du rêve se manifestent maintenant à nous. En cette nuit, nous allumons la flamme de l’espoir, car la lumière revient et avec elle, la vie nouvelle. »

Allumez la bougie dans le chaudron puis levez-la. Dites :

« La Déesse a donné naissance. Contemplez le retour de la lumière, la renaissance du Soleil ! »

Si vous avez créé un labyrinthe, c’est le moment pour chacun de s’y engager, d’allumer sa bougie à partir du chaudron sur l’autel. Si vous n’avez pas créé de labyrinthe, levez l’énergie en exécutant une danse en spirale. Lorsque l’énergie est levée, allumez vos bougies à partir du chaudron. Tandis que vous allumez votre bougie, dites votre souhait/rêve/but pour la nouvelle année. Alors que le cercle devient un cercle de lumière, chantez :

« Voir le Soleil revenir, sentir le feu brûler. »

Offrez les libations, clôturez la cérémonie et festoyez ! C’est un Sabbat qui appelle à tant d’allégresse. En fait, vous pouvez désigner un Prince-des-Sots (1) qui possède une baguette de gui et dont le rôle est de provoquer les rires. Vous devrez mettre pas mal de musique. Si vous le souhaitez, vous pouvez échanger des cadeaux ; dans mon cercle, nous avons l’habitude de nous offrir des pochettes surprises. Nous recueillons également des dons pour les bonnes œuvres, ou bien nous organisons des collectes de vêtements ou de nourriture. Si vous êtes seul, n’oubliez pas de passer du temps avec vos amis proches ou la famille pour les fêtes.

(1) Ndlt : Lord of Misrule en anglais et dans le texte. Il s’agit de celui qui présidait aux festivités traditionnelles de Noël en Angleterre aux XVème et XVIème siècles. Son équivalent français est le Prince-des-Sots qui présidait la fête des fous au Moyen-Âge aux environs de Noël.

Par Phyllis Curott, extrait de « Witch crafting, a spiritual guide to making magic ». Traduction & adaptation Lune.