Accueil / Sabbats / Mabon / Mabon, rite de l’Équinoxe d’Automne

Mabon, rite de l’Équinoxe d’Automne

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Mabon, rite de l’Équinoxe d’Automne
Par Rae Beth ©, traduction & adaptation Lune

Photo Terrence Malick
Photo Terrence Malick

Extrait du livre Hegde Witch, a guide to solitary witchcraft, éditions Hale.

Vous pouvez débuter le rite de l’équinoxe d’automne en décorant la pièce et l’autel avec des fleurs et des fruits d’automne. Projetez le cercle et invoquez la Dame et le Seigneur de la Complète Abondance.

Une bougie non allumée devra être placée dans le chaudron, au centre. Entourez la base de la bougie par des épis de blé. Allumez la bougie en disant :

« Bienvenue maintenant à l’équinoxe d’automne, période de la double spirale, du tournoiement intérieur sur le fil du destin, vers l’axe dans l’obscurité, là où se trouve la renaissance de la lumière et de la vie. Ainsi, tous doivent traverser le royaume de l’hiver. Et les récoltes, le blé qui a été moissonné, nous nourrissent durant la saison hivernale, contenant les semences qui seront plantées au printemps. Car le cercle de la vie est ininterrompu.

J’allume cette bougie pour le Soleil déclinant. »

Marchez sept fois widdershins (dans le sens inverse de la course du soleil, des aiguilles d’une montre) autour du chaudron. Puis en spirale vers le centre. Agenouillez-vous ou asseyez-vous, jambes croisées, près du chaudron. Prenez l’un des épis de blé en disant :

« Le temps du déclin conduit à la récolte.
C’est proche de toutes fins que se trouvent les fruits.
Alors que nous voyageons à travers l’hiver, le royaume de la mort,
les fruits de la vie nous nourrissent
et recèlent les graines de la nouvelle vie.
Ce mystère est vu, partout révélé,
et pourtant, il reste scellé
dans le silence et l’obscurité. »

Contemplez le blé. Fermez vos yeux et imaginez-le comme l’essence du Soleil et de la Terre, contenant la vie nouvelle. Là, dans les récoltes, se trouvent les semences du prochain cycle. Comment percer les mystères ? Demandez à la Déesse de vous les révéler maintenant, si elle le désire. Peuvent surgir des visions de cycles, cercles ou de sombre voyage vers le Monde-d’en-Bas et de retour, d’un voyage à travers un labyrinthe. Demandez à comprendre le but au-delà de tout cela, ou intérieur, le véritable but de la création. Si vous êtes béni par une révélation, ceci est une récolte intérieure. Rendez grâce pour toutes les choses que vous avez vu, et rouvrez vos yeux. Portez le blé, en spiralant deosil (ndlt : dans le sens de la course du soleil, des aiguilles d’une montre) vers l’extérieur, puis faites sept tours de cercle.

Placez les épis de blé sur l’autel. Plus tard, ils pourront être attachés à l’aide d’un ruban rouge et suspendus durant tout l’hiver quelque part dans la maison.

Debout devant l’autel, dites :

« Je célèbre le grain, les fruits,
et toute l’abondance de la Terre,
en dansant la spirale intérieure
et la spirale extérieure.
Toute fin est suivie par un commencement. »

Faites une pause pendant un moment, puis poursuivez :

« La vie nouvelle,
qui pénètre les semences,
résidera cachée jusqu’au printemps.
Cercle ininterrompu de renaissance.
Les récoltes nous nourriront
jusqu’au retour du printemps.
Saison des moissons ;
Les graines subsisteront. »

Répétez les deux dernières lignes comme un chant. Dansez deosil, joyeusement, en construisant une puissance créative, une danse de vie. (Vous ne devrez pas porter de robes virevoltantes ni de capes pour cela, à cause de la flamme nue.) Mettez l’énergie (ndlt : que vous venez d’ériger) dans les trois cordes ou rubans, que vous aurez placé à l’intérieur du chaudron. Tressez les cordes, d’une longueur suffisante pour être portées comme un collier. Puis nouez les deux extrémités afin de créer un cercle.

Pendant que vous tressez les cordes ou rubans, visualisez que vous tissez, dans la richesse des récoltes de cette année, toutes et n’importe quelles choses qui donnent espoir à la vie sur Terre. Nommez, tandis que vous tissez, les victoires, même petites et locales, environnementales ; tous les livres inspirants que vous avez lus ; tous les changements d’opinion publique à propos de l’exploitation des ressources naturelles ; toute fin de guerre ; tout effort créatif, couronné de succès, fourni par toute personne ou tout groupe ; toute justice ou résolution de conflit partout sur Terre. Ce sont les graines des nouvelles voies. Ce sont les étoiles à l’intérieur du Cercle de Renaissance.

Tandis que vous nouez les extrémités de la corde et parachevez le cercle, dites :

Le Cercle est ininterrompu. La Vie ne mourra jamais.

Levez bien haut le collier au-dessus de l’autel, puis déposez le dessus. Plus tard, il devra être gardé dans un endroit sûr jusqu’à l’équinoxe de printemps, où il sera enterré pour qu’il retourne magiquement à la Terre, car la Terre a continué d’exister.

Asseyez-vous calmement pendant un moment et réfléchissez au sortilège que vous venez de jeter. Visualisez la Terre guérie. Voyez la vie perdurer.

Lorsque vous serez prêt, retournez à l’autel et remerciez la Déesse et le Dieu pour vos moissons personnelles, pour ce que vous avez récolté dans votre propre vie. Placez une offrande – peut-être un poème ou une image ou quelque chose que vous avez fabriqué – sur l’autel. Ensuite, visitez chacun des quatre quartiers, simplement comme vous l’avez fait lors de l’équinoxe de printemps. Cette fois, portez une offrande à chaque quartier, en rendant grâce.

Au quartier Est, méditez sur vos récoltes d’idées, vos concepts et réalisations. Fermez les yeux et pensez à toutes les nouvelles idées que vous avez eu durant cette année. Remerciez les Esprits Gardiens de l’Air, puis placez un peu d’encens sur du charbon ardent, ou allumez un peu plus de bâtons d’encens.

Au Sud, fermez les yeux et réfléchissez à toutes améliorations de santé et vitalité, ou tout succès ou aventures, tout « grands moments ». Dites merci pour cela, ou pour tout changements bénéfiques, puis oignez la bougie avec une huile essentielle, en offrande. Le romarin ou l’oliban s’y prêtent bien.

A l’Ouest, méditez sur votre épanouissement émotionnel et rendez grâce pour cela, pour vos relations d’amitié, vos talents magiques ou vos expériences d’enchantement et de beauté. Versez un peu de vin ou de jus de pomme dans l’eau, en offrande.

Au Nord, réfléchissez aux bénédictions manifestes qui font partie de vos récoltes et exprimez votre gratitude pour celles-ci… Les résultats matériels d’un travail effectué à la maison ou au jardin, artistique, créatif, ou dans le cadre de votre job. Faites une offrande de pain et laissez-la sur l’autel près de votre pierre, ou sur le plat dédié à la terre ou pentacle.

Au centre de votre cercle, près du chaudron, visualisez la manière dont les éléments de votre vie s’entremêlent pour créer l’essence entière de votre être. Rendez grâce pour tout ce qui vous permet de percevoir de nouvelles intégrations en vous-même, ou dans votre vie. Y a-t-il un principe ou une activité qui semble confirmer cela ? Nommez-le/la. Puis prenez une corde blanche de l’intérieur du chaudron. En offrande, nouez-y 5 nœuds, un pour chaque quartier et un pour le centre, l’axe. Nouez les extrémités de la corde ensemble et gardez la jusqu’au printemps.

Méditez pendant un moment sur les pertes et les gains dans votre vie. Qu’est-ce qui vous échappe ? C’est le moment de lâcher prise, avec de la gratitude pour ce qui « a été » ; ou de laisser de côté, intentionnellement, ce dont vous n’avez plus besoin, l’inutile. Mais votre récolte, pour laquelle vous venez tout juste de rendre grâce, contient les graines du prochain cycle. Réfléchissez à l’équilibre.

Après la communion, le cercle est « ouvert mais non pas brisé ». Puis vous quittez l’espace entre les mondes, et faites un pas sur le chemin qui mène à l’automne.