Le Rite de la Reine Hagiel

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Le Rite de la Reine Hagiel
Par Stewart Farrar ©, traduction Lune

Extrait de What Witches Do, the modern Coven Revealed. Editions Sphere. 1971-73.

Sigil de la reine Hagiel et Sigil de Vénus
Sigil de Hagiel et Sigil de Vénus

Il existe trois types de rites. La méthode de base reste la même, seul le type de manifestation désirée diffère.

  • Le plus ambitieux a pour but la manifestation visuelle d’Hagiel elle-même, dans un triangle, juste à l’extérieur du cercle.
  • Le second type implique l’utilisation d’un cristal dans lequel Hagiel peut être vue.
  • Le troisième, un sorcier ou une sorcière sert de médium, agenouillé dans le triangle, attaché, yeux bandés. Par sa bouche, Hagiel pourra s’exprimer.

Dans ces trois types de rite, l’intention est bien entendu de parler avec Hagiel et de lui présenter votre requête.

Tout d’abord, préparez le cercle sans le projeter, car la méthode de projection diffère des procédures wiccanes habituelles.

Les 4 bougies des quartiers doivent être vertes, la couleur de Vénus. Suspendez au plafond, au centre du cercle, une bougie verte dans une lanterne en verre de couleur verte. Si vous avez confectionné la lanterne vous-même, l’usage du cuivre – le métal de Vénus – a une résonance symbolique.

Juste à l’extérieur du Cercle, à l’est, dessinez un triangle équilatéral avec une pointe à l’est. Si vous employez un médium, le triangle devra être assez grand pour qu’il puisse s’asseoir à l’intérieur.

Au centre du cercle, placez un autel, qui devra être à peu près carré. Une table de bridge fera l’affaire, mais quoique vous utilisiez, le sol en-dessous doit être net et accessible. Couvrez l’autel d’un tissu vert, et dessinez dessus à l’aide d’une craie d’un vert léger, un triangle équilatéral, également avec une pointe à l’est. Placez une bougie verte sur chaque pointe du triangle.

Si le cristal doit être utilisé, il devra être placé dans le triangle de cet autel, sur le support ou le tissu noir où vous le poser habituellement.

L’autel devra être décoré de roses et de lys. La baguette, le pentacle, l’encensoir et l’eau consacrée devront être posés au sol, à portée de main. Vous aurez également besoin soit de deux morceaux de papier soit de trois (trois pour la méthode de manifestation directe) et d’un crayon ou stylo. L’un des morceaux de papier devra être un carré d’environ 8 pouces (20,3. cm), l’autre (ou les deux autres) sera déjà découpé et aura 7 côtés réguliers, de 2 ou 3 pouces (5 ou 7,60 cm) chacun.

La baguette, le pentacle et l’encensoir auront, bien entendu, déjà été consacrés. L’eau est consacrée avec la formule habituelle […], mis à part qu’aucun athamé n’est utilisé. Chaque chose employée au cours du rituel, papier et stylo inclus, devra être consacrée à un moment approprié en la plaçant sur le pentacle (« Je te consacre avec la terre »), en la touchant avec l’eau (« Je te consacre avec l’eau »), et en la passant au-dessus de l’encensoir (« Je te consacre avec l’air ») – mais en ne la passant pas au-dessus de la bougie, parce que Hagiel n’est pas invoquée avec le feu.

Il n’est pas nécessaire de finir la consécration par la bénédiction d’un-homme-à-une-femme habituelle, parce qu’il s’agit essentiellement d’un rituel solitaire – bien que rien ne vous empêche d’avoir un assistant qui vous tende ce dont vous avez besoin lors du rite.

L’encens utilisé devra être de la cannelle en poudre.

Vous devrez porter une robe de soie bleu azur et une ceinture ou une corde, verte ou rose. La robe n’a pas besoin d’être élaborée ou chère. Une simple robe fourreau, avec des trous assez grands pour passer les bras et la tête, suffit ; et il y a un principe occulte bien établi : les vêtements, armes ou accessoires réalisés soi-même recèlent un certain atout magique.

Vous devrez tenir l’épée magique sur le côté gauche de votre ceinture, mais elle ne sera ni dégainée ni utilisée ; ce n’est pas une circonstance pour l’aspect force.

Si un médium doit être employé, il devra être yeux bandés et chevilles et poignets liés, comme pour l’initiation du 1er degré et agenouillé, aussi confortablement que possible, dans le triangle extérieur. (Par « médium », je ne veux pas nécessairement dire quelqu’un de professionnel ou un expert extérieur. Au sein d’un coven en activité, divers talents peuvent être découverts, il y a probablement au moins un membre qui a le potentiel pour être médium, et c’est une part du rôle d’un coven de diagnostiquer et développer tous les dons individuels.)

Lorsque tout est prêt, prenez le grand carré de papier et délimitez avec le stylo consacré 49 carrés (7 par 7) pour réaliser le Carré de Vénus, comme suit :

Carré de Vénus
Carré de Vénus

Vous remarquerez que, comme avec tous les Carrés Planétaires, chaque ligne de chiffres, horizontale ou verticale, s’additionne en un même total. Dans ce cas-ci, il s’agit de 175, qui à son tour s’additionne pour donner 13 et enfin 4 – le nombre magique de la Déesse.

Vous devez recopier les nombres dans l’ordre correct de 1 à 49, en disant « Karnaya et Aradia bénissez ce rite » tandis que vous écrivez chaque nombre. Lorsque le Carré est complet, consacrez-le, et placez-le sur le sol sous l’autel.

Prenez la baguette et projetez avec celle-ci le triangle extérieur. Commencez par l’angle de gauche jusqu’à l’angle supérieur, puis redescendez jusqu’à l’angle de droite, repassez par l’angle de gauche et remontez jusqu’à l’angle supérieur pour sceller le triangle. Projetez le triangle de l’autel de la même manière, en vous tenant à l’ouest de celui-ci et face à l’est.

A présent, c’est le moment de projeter le Cercle. On le fait également avec la baguette, en commençant au nord et en faisant trois tours complets deosil (ndlt : dans le sens des aiguilles d’une montre) du Cercle, en pointant la baguette à sa limite comme vous le feriez avec l’athamé. Ensuite, vous faites un seul tour de Cercle en aspergeant d’eau consacrée sa limite, à nouveau deosil, du nord au nord. Enfin, vous faites un seul tour de cercle en portant l’encensoir. Vous ne portez pas le feu, ni ne faites descendre le pouvoir avec les pentagrammes d’invocation.

Ensuite, vous prenez le morceau de papier à 7 côtés, et avec le stylo consacré, dessinez le sceau d’Hagiel sur une face et le signe de Vénus sur l’autre face. Consacrez-le (à nouveau avec la terre, l’eau et l’air uniquement) et alors tracez chaque ligne de vos dessins avec la pointe de votre baguette de la même manière.

Placez dans le triangle de l’autel un de ces papiers (si vous n’utilisez pas de cristal) ou sur le sol sous l’autel (si vous utilisez un cristal). Si vous n’employez pas de médium, placez le second papier dans le triangle extérieur. Les deux devront se trouver sous le sceau d’Hagiel.

Entre toutes ces actions, n’oubliez pas de maintenir allumer le charbon de l’encensoir et d’y rajouter de la cannelle. Si vous employez un médium, cela l’aidera probablement si vous vous assurez qu’il inhale suffisamment la fumée d’encens. Si vous avez un assistant, il peut s’occuper de l’encensoir.

Vous êtes prêt maintenant pour la vraie invocation. Tenez-vous à l’ouest de l’autel et face à l’est, vous déclamez :

« Par Karnaya et Aradia, je t’appelle, O toi grande et sainte Hagiel, Hagiel, Hagiel, accorde-moi de descendre de ta demeure, apportant ton influence et présence dans le triangle, que je puisse contempler ta splendeur, et jouir de ta compagnie et ton aide. »

(Si vous utilisez un cristal, vous devrez dire « dans le triangle et le cristal. »)

Ensuite déplacez-vous deosil, autour de l’autel vers l’est, le point cardinal, et face à l’est, répétez l’invocation. Répétez-la à nouveau au sud, à l’ouest et au nord, ce qui fait cinq fois en tout.

Toujours en vous déplaçant deosil, retournez à l’ouest de l’autel et face à l’est, regardez dans le cristal si vous en utilisez un, sinon regardez le triangle extérieur.

Attendez patiemment pendant un moment, en restant concentré sur votre but, puis dites :

« Hagiel, Hagiel, Hagiel – viens dans mon Cercle. »

Si votre rituel a été préparé correctement et accompli physiquement, mentalement et spirituellement, vous devriez maintenant voir Hagiel dans le triangle extérieur ou dans le cristal, ou l’entendre à travers le médium.

Il y a une grande entente sur l’apparence d’Hagiel, parce que son image est l’un des « sentiers battus » dont je parle à la page 141. Alex [ndlt : Sanders] la décrit ainsi : « Elle apparaît sous la forme d’une reine, d’environ 26 ou 27 ans, avec un visage et une silhouette magnifique, des yeux bleus, des cheveux auburn. Elle porte une robe de type médiéval, de couleur vert-de-gris ou verte, brodée de fleurs d’or, et chaussée de pantoufle d’or. Sur sa tête, elle porte une couronne qui ressemble à du cuivre, avec quatre tours. Elle a une voix très musicale. »

Hagiel ne doit, bien sûr, pas être invoquée sans un but spécifique, ainsi lorsqu’elle se manifeste, vous devez très courtoisement dire votre requête et lui demander de l’exaucer.

« Si ce que vous demandez est raisonnable » dit Alex, « Hagiel l’exaucera, et si vous parvenez à un accord avec elle et qu’elle vous fait une promesse, vous pouvez être assuré qu’elle sera respectée. Parfois, lorsqu’il est nécessaire pour vous d’avoir des serviteurs magiques, elle vous enverra les siens. Ils auront également l’aspect de femmes, mais vous seul les verrez. Quand elle partira – et vous ne devez pas lui dire de partir, elle commencera simplement à s’en aller lorsqu’elle sera prête – vous la remercierez pour son apparition, et lui demanderez si elle reviendra. C’est une expérience que vous n’oublierez jamais. »

Une fois partie, mouchez simplement les bougies. Renversez l’encens dans l’eau consacrée et jetez le tout (la plomberie ordinaire de la maison fera l’affaire).

Si vous avez employé un médium, libérez-le en tout premier et voyez s’il est à son aise, parce qu’il peut être épuisé ; mais, comme vous, il ne lui arrivera rien de mal. C’est une bonne idée d’avoir du thé sucré, peu fort prêt pour lui (un autre travail pour votre assistant).

Ce n’est pas nécessaire de bannir le Cercle, car le Rite de la Reine Hagiel est purement un acte d’amour.