Entrainer sa sensibilité

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Entrainer sa sensibilité. Extrait de « Witchcrafting, a spiritual guide to making magic ». Par Phyllis Curott, traduction par Lune.

  • Exercice basique à avancé

Nous sommes une culture très occupée et passer rapidement à un état méditatif dans un cadre naturel n’est pas toujours chose aisée. L’activité physique – comme la randonnée, le jardinage et le nettoyage de l’espace naturel dans lequel vous êtes en train de travailler – peut vous aider à vous relaxer et à vous concentrer. Cela vous permettra également de profiter de la magie que le fait de prêter attention apporte. Vous souhaiterez peut-être enregistrer cet exercice pour l’écouter.

Après avoir fait quelques exercices physiques agréables et modérés, tels que la marche et des étirements, trouvez un cadre naturel qui vous attire. Cela peut être votre jardin de derrière, un parc local, un chemin sauvage ou tout autre lieu en plein air. Trouvez un « lieu de pouvoir » – un endroit qui vous donne un sentiment positif, ou bien où vous recevrez un signe visible tel que la venue d’un animal qui ne serait pas dérangé par votre présence. Demandez au lieu la permission de travailler avec lui. L’idéal est de choisir un endroit où vous pourrez revenir, car chaque fois que vous travaillerez avec lui, le lieu deviendra plus puissant pour vous et vous contribuerez en retour à son bien-être.

Plus vous pratiquerez cet exercice, plus vous progresserez – cela dépend de la durée de votre attention et de vos sensations sur place, mais dix minutes est un bon laps de temps. Le but est d’isoler l’un de vos sens, puis de vous concentrer sur celui-ci, en prêtant attention à votre expérience de l’environnement naturel que vous avez choisi.

Asseyez-vous, fermez les yeux, respirez profondément, et débarrassez votre esprit de toutes pensées vagabondes. Maintenant, reportez votre attention sur votre corps. Prêtez attention à comment vous vous sentez – avez-vous froid, chaud, êtes-vous assis inconfortablement par terre ? Et à présent, portez votre attention sur l’un de vos sens et ce que vous éprouvez par rapport à lui.

Commencez par écouter les sons portés par l’air. Restez calme et écoutez réellement. Qu’entendez-vous ? Entendez-vous des sons gênants tels que la circulation, des machines, des avions ou les voix d’autres personnes ? Je vis à la campagne, mais il y a presque toujours un fond sonore humain, même tard dans la nuit. Vous pourriez avoir quelques difficultés à trouver un lieu qui soit sans pollution sonore, mais nous pouvons apprendre même de cela.

Si, en effet, vous percevez un fond sonore lié aux hommes, écoutez-le tout d’abord. Prêtez attention à ce que sont ces sons, d’où ils viennent et, le plus important, ce qu’ils vous font ressentir. Maintenant, ouvrez vos yeux et regardez autour de vous. Appréciez la beauté du lieu.

Lorsque vous vous sentez prêt, fermez les yeux à nouveau et, cette fois-ci, focalisez-vous sur les sons naturels du lieu que vous avez choisi. Laissez s’en aller toute pollution sonore qui vous distraie, de la même façon que vous avez appris à vous débarrasser de toutes pensées distrayantes lors de vos méditations. Focalisez-vous sur les sons naturels et gardez vos yeux fermés lorsque vous écoutez avec soin.

Qu’entendez-vous ? Un oiseau ? Plusieurs oiseaux ? Un troupeau ? Où sont-ils ? Est-ce qu’ils communiquent entre eux ? Comme le font les corbeaux ? Est-ce qu’ils chantent ? Qu’est-ce que leurs chants vous font ressentir ? Entendez-vous le vent souffler ? Les feuillent bruisser ? Les arbres murmurer ? Entendez-vous les chiens aboyer ? Entendez-vous les insectes, les abeilles, les grenouilles ? Entendez-vous des bruits que vous n’aviez jamais remarqués auparavant ? Comment les ressentez-vous ?

Écoutez le silence entre les sons.

Si votre esprit comment à vagabonder, vous pouvez revenir au moment présent en vous focalisant à nouveau sur les sons de la Nature. Lorsque vous êtes prêts, ouvrez les yeux. Voyez si vous pouvez localiser les sources des sons. Savez-vous ce qui fait ces sons ? Écoutez la nature, qu’est-ce que cela vous fait ressentir ? Vous souhaiterez peut-être consigner vos ressentis et ce que vous avez expérimenté dans votre journal magique .

Essayez de retourner sur ce lieu à différents moments du jour et de la nuit (si c’est sans danger) et au cours des différentes saisons. Prêtez attention aux différences dans ce que vous entendez et ressentez.

Dans le futur, lorsque vous retournerez en ce lieu, ou répéterez cet exercice d’écoute attentive, vous pourriez entendre une chanson ou un poème à l’intérieur de vous. Lorsque vous ferez à nouveau cet exercice, vous souhaiterez peut-être commencer par une chanson ou une récitation selon votre inspiration.

Assurez-vous de remercier le lieu, et vos compagnons.

L’exercice « entraîner sa sensibilité » peut et devrait être employé pour développer vos autres sens également. Pour la vue, remarquez tous les détails possibles. Pour l’odorat, concentrez-vous sur ce que vous sentez, etc. Essayez cet exercice à nouveau à différents moments de la journée ou lors des différentes saisons et remarquez ce qui change.

Alors que vous apprenez à focaliser votre attention, vos sens : vue, ouïe, goût, toucher, odorat, intuition et les autres sens naturels que nous avons tous négligés, en vivant dans un monde civilisé à outrance – deviendront plus vifs et plus aiguisés. En prêtant attention à notre professeur, la Nature, vous commencez à vous harmoniser à Son rythme, à la sainte sagesse de Son flux d’énergie. Elle fait de vous une Sorcière. C’est tellement merveilleux de vivre dans un monde magique ! Alors que je suis en train d’écrire cela, j’entends un oiseau qui ne m’est pas familier dans l’air calme d’un après-midi d’hiver. J’ai aussitôt ouvert ma porte pour voir deux piverts explorer l’un des bouleaux du jardin de devant. Ce sont de rares et merveilleux visiteurs – ainsi, je vous envoie leurs salutations et encouragements !