Le Fouet

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Outil sorcier : le Fouet

Par Hps Lady Elaine ©, traduction et adaptation par Lune

Le balai, le fouet, le pentacle et le chaudron. Photo par Michael Wicks
Le balai, le fouet, le pentacle et le chaudron. Photo par Michael Wicks

Puis le Dieu dit : « Si tu refuses de m’embrasser, alors tu dois t’agenouiller devant le fouet de Mort. »

La Déesse Lui répondit : « S’il doit en être de la sorte, c’est donc la destinée et c’est mieux ainsi ! ». Alors Elle s’agenouilla en soumission devant la main de Mort, et Il La flagella si tendrement qu’elle s’écria : « Je connais votre douleur et la douleur de l’amour ».

Tiré du Liber Umbrarum.

L’extrait ci-dessus fait partie de l’initiation de la Déesse aux Mystères du Dieu, connu le plus souvent comme « le fouet et le baiser ». Dans la Légende, Elle apprend que la vie, sans la mort, n’apporterait que misère et destruction, tout comme la mort sans la vie.

Le fouet est utilisé au cours de l’initiation Wiccane pour imager ce concept, mais l’accent est davantage mis sur le symbole que sur l’endurance de la douleur physique. Cela symbolise la bonne volonté de l’initié : souffrir pour apprendre, être discipliné dans son étude et, pour les seconds degré, de prendre la responsabilité d’enseigner à d’autres, d’agir et d’apprendre d’une manière éthique et sincère. Le lent rythme du fouet est aussi une aide pour parvenir au changement d’état de conscience nécessaire au rite. Le fouet est utilisé dans d’autres rites afin d’aider le pouvoir sorcier de Clairvoyance et ses facultés à voyager dans l’astral.

Le fouet possède, traditionnellement 8 lanières et chaque lanière possède 5 nœuds. De quelques façons que ce soit, cet outil est un des plus importants que vous réaliserez vous-même, comme le Pentacle et la Baguette.

Le fouet est un outil de purification, de raffinement et distillation (ndt : purifier et extraire l’essence). Comme le fléau pour le grain, il est employé pour tirer le grain de sa cosse, tirer l’essence d’une personne de son enveloppe de pensées matérielles et d’émotions. Le fouet est traditionnellement utilisé en conjonction avec la Corde pour la concentration et atteindre un profond état méditatif. Cette méthode est employée pour obtenir la Clairvoyance ainsi que pour quitter son corps.

Le fouet représente la volonté de sentir et éprouver nos sentiments ; c’est la compréhension que nous devons être capables de ressentir la douleur si nous ressentons l’amour. La clef pour atteindre cette compréhension est d’expérimenter le point où la douleur et le plaisir se rencontrent ; c’est pourquoi le fouet le et le baiser sont représentés par le même symbole. Le cadeau qu’offre le fouet est d’apprécier la valeur de toute expérimentation ; nous ne pouvons apprendre d’expériences plaisantes seules, comme le dit la tradition «Pour apprendre, tu dois souffrir ». Il n’est nullement nécessaire de rechercher la souffrance ; mais vous souffrirez de temps en temps et votre choix est d’apprendre quelque chose de cela ou de souffrir en vain.

Le fouet est aussi le symbole de la discipline au sein du Coven et de l’autorité de la Grande Prêtresse. Le symbolisme ici est plus subtil qu’il apparaît en premier ; les lanières reliées entre elles qui forment le fouet montrent combien elles agissent comme une seule. Le fouet représente le lien (le « ciment ») de la Volonté du Coven ainsi que l’importance du développement d’une unité thématique parmi les fils entrelacés de la vie d’une Sorcière en tant que personne individuelle ; Le challenge de devenir un travail de groupe efficace et en cohésion n’est que le reflet macroscopique du défi de devenir un individu bien intégré et efficace.

Le fouet est un outil masculin lié à l’Eau ; sa signification s’étend jusqu’à l’image des vagues se brisant sur le rivage. Il va de pair avec la Corde.

Ok, à présent mettons à plat différentes choses. Ce n’est pas une arme. Le fouet n’est pas employé pour infliger une punition ou tout autre type d’activité brutale. Oui, vous avez probablement vu quelque chose en rapport avec ça ou entendu des histoires à ce sujet mais j’aimerai essayer de mettre les choses au clair à propos de cet outil.

Le fouet est un très ancien outil. Il a eu de nombreuses utilisations et continue d’en avoir. Son utilisation première, aujourd’hui, se situe dans les rituels d’initiation et dans certains cercles comme ceux de guérison ou de quête de visions. Tous les groupes ne l’utilisent pas et cela n’est pas, non plus, un article obligatoire dans les croyances païennes.

Si vous avez entendu des histoires à propos de certaines utilisations du fouet pour fouetter une autre personne, eh bien elles sont vraies. Cela se fait avec le consentement de l’autre et pour l’aider à effectuer ce qui est appelé une quête de vision. Ces personnes sentent que cela les aide à atteindre un état altéré de conscience et peuvent ainsi dialoguer avec les esprits dans leurs visions. Il y a ceux qui utilisent également et seulement des hallucinogènes pour cela ou en combinaison avec le fouet. Non, ce n’est absolument pas nécessaire d’utiliser ces pratiques pour acquérir une vision, bien que, pour plusieurs d’entre elles, cela reste un fait réel. Elles sont simplement réalisées avec le consentement de toutes les personnes impliquées, personne n’est forcé.

Quant à son emploi dans l’initiation, il existe différentes méthodes. Une des plus communes est une douce, notez bien ici l’adjectif : douce, tape exercée par la Grande Prêtresse ou le Grand Prêtre du groupe et ceci est effectué juste avant que la personne soit complètement initiée au niveau suivant. Habituellement, c’est dans le cadre d’un modèle de trois (coups), bâti sur la confiance entre chacun. Certaines voies suivent un modèle allant jusqu’à 21 (coups).

C’est simplement un signe de confiance comme lorsque les yeux sont bandés et l’épée utilisée.

(…)