Warning: getimagesize(): Peer certificate CN=`*.phpnet.org' did not match expected CN=`www.le-sidh.org' in /home/users/l/lesidh/www/lesidh/wicca/wp-content/themes/graphy-sidh/functions.php on line 15

Warning: getimagesize(): Failed to enable crypto in /home/users/l/lesidh/www/lesidh/wicca/wp-content/themes/graphy-sidh/functions.php on line 15

Warning: getimagesize(https://www.le-sidh.org/wicca/wp-content/uploads/2014/08/gothic-2910057_640.jpg): failed to open stream: operation failed in /home/users/l/lesidh/www/lesidh/wicca/wp-content/themes/graphy-sidh/functions.php on line 15

Comment résoudre vos problèmes grâce à vos rêves

Inscription au cours : Wicca fondation

Comment résoudre vos problèmes dans vos rêves. Extrait de la revue American Health de juillet/août 1987, traduction Lune

Vos rêves sont “écrits” dans votre vocabulaire personnel, intime ; c’est pourquoi leur signification est souvent peu claire (et pourquoi les livres sur les rêves que vous avez achetés à la librairie du coin n’expliquent en rien vos visions personnelles). En outre, le langage des rêves est sensoriel et visuel, alors que le langage de la vie quotidienne est verbal. Vous avez besoin de traduire un rêve comme vous le feriez pour une langue étrangère.

Malheureusement, les même forces qui nous poussent à déguiser les problèmes dans nos rêves sont susceptibles de nous empêcher de les reconnaitre lorsque nous sommes réveillés. Même Freud avait des soucis avec l’auto-analyse. Ainsi, un auditeur impartial (un thérapeute accessible) peut vous aider. “Il s’agit d’un processus collaboratif”, dit Walter Bonime, psychanalyste New-yorkais, auteur de l’ouvrage, devenu  classique, The Clinical Use of Dreams (Da Capo Press, $29.50)

Mais cela ne signifie pas que vous ne devez pas explorer vos rêves seul, ou avec un partenaire. Les personnes qui tiennent un journal des rêves disent qu’avec le temps, des schémas émergent souvent.

Pour que vos rêves travaillent à la résolution de problèmes, essayez ces pratiques quotidiennes :

  • « Programmez-vous » afin de vous réveiller après chaque phase de sommeil paradoxal. J’ai écrit cet article simplement en me disant ce que je voulais au moment du coucher. Mais n’en faites pas une habitude. “La capacité à maintenir la conscience pendant le sommeil peut avoir des effets néfastes,” explique le Docteur Neil Kavey, directeur du Columbia-Presbyterian sleep lab. « Si vous ne parvenez pas à stopper le processus, vous pourriez avoir des difficultés pour rester endormi, ou vous pourriez avoir si mauvais sommeil que vous auriez l’impression de ne pas avoir dormi du tout.”
  • Gardez un carnet et un stylo, ou un magnétophone, sur votre table de chevet.
  • Au moment du coucher, choisissez un problème et résumez-le en une question, comme “devrais-je accepter ce nouvel emploi ?” Écrivez-la et listez des solutions possibles.
  • Éteignez la lumière et réfléchissez à ces solutions. Restez là-dessus jusqu’à ce que vous sombriez dans le sommeil.
  • Lorsque vous vous réveillerez – pendant la nuit ou le matin – restez couché. Pour vous rafraichir la mémoire, imaginez que vous êtes un détective qui interroge un témoin oculaire. Quelle est la dernière chose dont vous vous souvenez ? Et avant celle-ci ? Remonter le fil peut vous aider à reconstruire plus aisément un rêve.
  • Écrivez ou enregistrez sur magnéto tout ce dont vous vous rappelez. Faites-le avant d’aller vous doucher et de prendre votre petit déjeuner.

Si vous avez des difficultés à vous remémorer vos rêves, essayez de dormir tard le week-end. Les rêves les plus longs se produisent dans la dernière phase de sommeil et beaucoup d’entre nous raccourcissent leur sommeil les nuits en semaine.

Une fois que vous aurez consigné votre rêve, comment le décoder ? Posez-vous la question à la troisième personne, suggère la psychologue Lilie Weiss, dans Dream Analysis in Psychotherapy (Pergamon Press, $11.95). Ceci peut vous permettre de prendre un peu de distance vis-à-vis du rêve le plus mystérieux. “Fréquemment, la partie la plus incongrue fournit le message du rêve,” explique-t-elle.

Dans son étude sur la thérapie par les rêves, Cartwright demande aux participants d’examiner et d’essayer de changer les rêves répétitifs, pénibles, en sept dimensions :

  • Orientation du temps. Est-ce que vos rêves ont lieu dans le passé ? Tentez de les positionner dans le présent ou le futur.
  • Compétence pour en affecter le résultat. Tentez de trouver une voie positive pour résoudre un rêve.
  • Auto-accusation. Dans vos rêves, vous tenez-vous pour responsable lorsque les choses tournent mal ? Le devez-vous ?
  • Rapport au rôle passé : si vous avez divorcé, continuez-vous à rêver de vous-même marié ? Si vous avez perdu votre emploi, continuez-vous à vous voir au travail ? Envisagez des alternatives.
  • Motivation. Rêvez-vous que vous êtes choyé ? Pouvez réfléchir à une façon de prendre soin de vous-même ?
  • Humeur. Qu’est-ce qui rend un rêve plus agréable ?
  • Rôles dans le rêve. Aimez-vous la part que vous jouez dans vos rêves ? Quel rôle préférez-vous ?