Les définitions de l’art traditionnel de la magie

Téléchargez le cours : Intégrez la magie dans votre quotidien

Les définitions de l’art traditionnel de la magie. Extrait du livre Witchcrafting. Par Phyllis Curott, Traduction & adaptation par Moonfairy & Lune.

Au fil des années, deux définitions de la magie ont eu un impact majeur sur le développement de la Wicca. Enfant terrible du début du XXe siècle, le controversé Aleister Crowley écrivait :

« La magie est la science et l’art de provoquer des changements conformément à la volonté. »

En accord avec cette vision de la magie, les pratiquants de la wicca apprennent à visualiser leurs objectifs, à créer des formes pensées, à ériger l’énergie, à la diriger dans les formes pensées, et projeter, diriger ou commander l’énergie à prendre forme : tout d’abord dans le domaine de la pensée pure, puis dans celui de la manifestation matérielle.

La concentration mentale et la projection de la volonté sont les clefs de cette approche magique. Et cela fonctionne certainement. Mais pas tout le temps et, souvent, pas comme on s’y attendrait.

Une autre définition très populaire de la magie nous a été donnée par Dion Fortune, auteur et membre de la Golden Dawn, un ordre magique des années 1900 en Angleterre et en Irlande. Sa définition a eu un impact considérable sur la Wicca contemporaine et plus tard Starhawk l’a popularisée :

La magie est l’art de changer de conscience à volonté.

Et une fois notre état de conscience modifié, la magie est alors l’art de changer les évènements dans le monde au moyen d’une conscience accrue.

Les Wiccans utilisent une grande variété de techniques simples, mais très efficaces pour changer d’état de conscience, en glissant d’un état de conscience ordinaire à magique. C’est l’une des premières choses que vous apprenez en devenant sorcière et que vous continuerez d’explorer pour le reste de votre vie magique.