Exercices : tracer et défaire un cercle

Téléchargez le cours : Intégrez la magie dans votre quotidien

Pratiques tirées du livre « The Twelve Wild Swans: A Journey Into Magic, Healing and Action ». Par Starhawk & Hilary Valentine, traduction & adaptation Tof.

  • Se préparer à tracer un cercle

Commencez en méditant à l’Est. Essayez de vous lever assez tôt pour pouvoir voir l’aube.

Voyez l’éclat du soleil se lever, voilà l’Est. L’Est n’est pas une théorie spirituelle abstraite, il nous est aussi familier et utile que le petit déjeuner.

Voyez comme les rayons du soleil atteignent d’abord votre voisinage, votre quartier, votre maison ou l’immeuble où vous résidez. Éveillez tous vos sens à l’obscurité. Entendez-vous un changement dans le chant des oiseaux, des grenouilles et des insectes ? En sonorité ou en intensité ? Y a-t-il une brise qui naît ou meurt à l’aube ? Respirez profondément. Quel est le goût de l’air alors que l’on passe des ténèbres à la lumière ? Sentez la fraîcheur et la chaleur, l’humidité, la pesanteur ou la légèreté de l’air. Notez comme l’aube vous invite à prendre un nouveau départ.

Lorsque vous aurez terminé, dites : « Béni soit l’Est ».

Sur plusieurs jours faites aussi cela à midi, au coucher du soleil et à minuit. Regardez le soleil haut dans le ciel au Sud et sentez comme il est très chaud et brillant. Éveillez tous vos sens au midi comme vous l’avez fait à l’aube. Notez comme le midi vous invite à l’action.

Dites : « Béni soit le Sud ».

Au moment du coucher du soleil, vous regarderez l’Ouest pour le voir disparaître. Une fois encore éveillez tous vos sens à l’Ouest. Notez comme la demi-lumière vous invite au monde des rêves.

Dites : « Béni soit l’Ouest ».

Essayer de trouver l’Etoile Polaire dans le ciel à minuit. Regardez le Nord, éveillez tous vos sens à la mi-nuit. Notez comme la nuit silencieuse, le calme et le froid vous procure une certaine appréhension.

Dites : « Béni soit le Nord ».

Prenez le temps de faire cet exercice. Enraciner notre pratique spirituelle dans notre observation personnelle de notre Mère Nature nous sera des plus bénéfique. Pratiquer la sorcellerie n’est pas une course contre la montre, c’est le travail d’une vie. Rapidement cela deviendra facile et naturel de trouver les directions. Essayer à l’épicerie, au travail ou en allant chercher les enfants. Où que vous soyez votre monde est limité par l’Est, le Sud, l’Ouest et le Nord. Lorsque vous pourrez facilement et naturellement trouver votre orientation par rapports aux points cardinaux, vous serez prêt à tracer un cercle.

  • Tracez votre premier Cercle

De nombreuses personnes aiment tracer leur premier Cercle dans leur chambre, mais la cuisine ou un lieu qu’on apprécie à l’extérieur sont aussi de bons choix. Nous traçons souvent notre Cercle en tenant un couteau pointu à double tranchant dans notre main la plus forte, mais le bout des doigts ferait tout aussi bien l’affaire tout comme le ferait un stylo, une plume, une baguette ou n’importe quoi qui parle à votre Jeune Moi à ce moment.

Reliez-vous à la terre et purifiez-vous puis dites :

« Que ce Cercle me protège de tout ce qui est néfaste mais que tout ce qui guérit puisse y pénétrer ».

Tournez-vous vers le nord. Tendez vos bras vers le Nord et sentez l’énergie picoter au bout de vos doigts ou picoter de vos doigts à votre couteau. Vous êtes vivant. Je vous assure qu’il y de l’énergie dans le bout de vos doigts. Vous n’avez qu’à en prendre conscience pour sentir la lumière, le picotement vivant de votre corps accomplir sa tâche merveilleuse. Si cela vous semble difficile à ressentir, essayez de frotter le bout de vos doigts, de claquer des doigts, d’applaudir. Maintenant réessayez.

Ensuite, allez vers l’Est, sentez le bout de vos doigts ou votre couteau tracer un arc de Cercle d’énergie dans l’espace. Avez vous déjà vu la lumière dans les gouttes lorsque les enfants jouent avec les arroseurs automatiques en été. Certaines personnes « voient » ce genre d’énergie magique, certaines personnes les ressentent comme des sensations physiques comme la chaleur ou le froid, certains les sentent via une imagination très puissante. Quelle que soit la porte vers l’autre monde qui marche le mieux pour vous, marchez droit comme Rose

Tournez-vous maintenant vers l’Est, laissez vos propres impressions de l’Est à l’aurore emplir votre imagination et votre mémoire. Conservez cette image aussi forte que possible et dites bien fort :

« Par l’air qui est sa respiration ».

Continuez vers le sud et lorsque que vous serez face au sud, laissez vos propres impressions et souvenirs du soleil haut dans le ciel de midi au sud emplir votre imagination.

Dites:

« Par le feu de son esprit lumineux ».

Continuez vers l’Ouest et laissez votre esprit s’emplir avec l’image du soleil qui se couche au crépuscule.

Dites :

« Par les eaux de son ventre vivant ».

Continuez jusqu’au Nord et souvenez-vous de l’étoile polaire à minuit.

Dites :

« Par la terre qui est son corps ».

Fermez le Cercle à l’endroit exact ou vous avez commencé à le tracer.

Tournez-vous et retournez au centre de l’espace que vous avez délimité. Là, levez une main aussi haut que possible et dirigez l’autre vers la terre. Imaginez l’arc d’énergie que vous avez tracé à la circonférence de votre Cercle, jaillir au-dessus, en dessous et autour de vous en une sphère d’énergie lumineuse.

Dites :

« Par tout ce qui est au-dessus et tout ce qui est en dessous, le Cercle est tracé. Nous sommes entre les mondes. Ce qui est entre les mondes peut changer tous les mondes »

C’est fait, nous avons tracé un Cercle.

  • Invoquer les Éléments de Vie

Tournez-vous vers l’Est dans le Cercle que vous avez tracé. Avec votre main la plus forte tracez un pentacle d’invocation au point le plus à l’Est du Cercle. Le pentacle est comme le sas d’un sous-marin, il laisse entrer les puissances que vous avez explicitement invitées à pénétrer dans le Cercle sans déranger la puissance protectrice du Cercle. Dites :

« Est, Puissances de l’Air, je vous remercie de nourrir ma respiration. Viens printemps, nouvelle vie, clarté de vision, œil de faucon, soyez les bienvenus ».

Mieux encore, utilisez vos propres mots que vous avez développés en fonction de vos propres associations entre les directions et les éléments.

Marchez vers le Sud et tracez un autre pentacle d’invocation et dites :

« Sud, Puissances du Feu, je vous remercie d’alimenter la danse de ma vie. Viens feu du cœur, midi, viens chaleur du sexe, colère positive, viens éternel danseur, soyez les bienvenus ».

Marchez vers l’Ouest et tracez un autre pentacle d’invocation et dites :

« Ouest, Puissances de l’Eau, je vous remercie de nourrir mon sang. Viens marée déferlante, rayons de lune, annihilatrice, amour du coeur, chant des baleines, crépuscule, soyez les bienvenus ».

Marchez vers le Nord et tracez un autre pentacle d’invocation et dites :

« Nord, Puissances de la Terre, je vous remercie de nourrir mon corps. Grand Ours, troglodyte, hibernant, terre silencieuse et champs fertiles, minuit, soyez les bienvenus ».

Retournez au centre et invoquez le centre :

« Centre, je te remercie de nourrir mon esprit. Centre de la grande Roue, cœur, celui qui tisse le globe dans ta toile, potion du chaudron, soyez les bienvenus ».

Dans les Cercles Reclaiming, souvent différentes personnes sont volontaires pour appeler les différentes directions/ou les différents éléments. Les membres du groupe peuvent aussi appeler ensemble les puissances élémentales. Certaines des invocations les plus efficaces que j’ai expérimentées furent silencieuses, un lent sifflement ou un chant d’oiseau et la respiration à l’Est, un combat de claquements de doigts et d’applaudissements en rythme au Sud, le bruit des vagues et des cris de désirs à l’Ouest, des piétinements et de profonds Huuuummm au Nord.

Ce genre d’invocations implique tout le groupe et la puissance est forte. Dans un groupe habitué, il n’est pas nécessaire d’expliciter les qualités de chaque élément.

  • Exercice de Purification : L’Eau Salée.

Le groupe choisit un des participants pour créer l’eau salée. Vous pouvez aussi faire cela seul, mais c’est bien plus amusant entre amis. Vous aurez besoin d’un bol propre, d’un broc d’eau fraîche et d’un petit pot de sel. Mettez un peu d’eau dans le bol, appréciez le son frais de l’eau qui coule. Placez vos mains au-dessus de l’eau et sentez sa fraîcheur.

Souvenez-vous d’eaux que vous avez déjà rencontrées, de l’eau délicieuse, de l’eau thérapeutique, de sources, de puits ou de ruisseaux. Dites quelques mots pour que vos amis aient aussi ces images à l’esprit. Dites : « Soit Bénie, créature d’eau ».

Prenez le pot de sel, placez-en un peu sur votre langue. Remémorez-vous le goût salé de l’amour physique, d’une bonne crise de larmes. Imaginez une grosse pluie, qui lave le continent et rince tout dans la grande mer salée. Dites quelques mots pour que vos amis aient aussi ces images à l’esprit. Dites : « Soit Bénie, créature de terre ». Versez le sel dans l’eau et remuez. J’utilise souvent mes mains, mais traditionnellement les sorcières utilisent leurs athamés, leurs couteaux magiques spéciaux.

Placez maintenant le bol au centre du cercle et commencez à y verser vos problèmes et tensions. Nous utilisons souvent nos mains pour extirper les tensions des endroits les plus enfouis de nos corps et projeter des poignées de vieille énergie dans le bol. Nous utilisons nos voix, en commençant avec une respiration ou un soupir, qui grandit en un « huuuum » et en gémissements et hurlements, nous nommons nos ennuis d’une manière à interpeller notre Jeune Moi comme « méchant méchante colère part, part, éloigne-toi de moi… »

Parfois certaines personnes dans un groupe penseront à la détresse d’une autre personne et la mettront en avant, comme la fois où nous avons tous fini en chantant « argent, argent, argent » et avons tiré la langue vers le bol d’eau salée.

Ensuite l’énergie retombera, et tout le groupe se calmera.

Dans le silence relaxant qui suit, nous mettons tous une main au-dessus du bol d’eau salée et la levons tous ensemble vers le ciel. Nous nommons la lune selon sa phase, nouvelle, pleine ou vieille et lui demandons de nous changer comme elle change, de prendre nos anciens et fatigants problèmes et de nous remplir d’énergie fraîche et propre. ( Alternativement, vous pouvez aussi imaginer un écoulement au fond du bol, drainant toute la substance poisseuse vers le bas, vers le centre de la terre, où la chaleur et la pression de la terre la purifiera. Il y a plus d’une façon de dépecer un chat, comme disait ma vieille mère). Nous plaçons à nouveau le bol en bas, nous nous aspergeons les uns les autres avec l’eau, en demandant bénédiction et soins les uns pour les autres. « Sois nettoyé, sois purifié ». Selon l’humeur du groupe, cela peut être très solennel et liturgique ou dégénérer en bataille d’eau, avec des cris perçants et des rires stupides.

  • Exercice : Créer un Espace Sacré : Défaire

Il nous faut maintenant « défaire » notre Cercle.

Nous essayons de ne pas laisser traîner négligemment nos énergies magiques, de les ranger soigneusement et les replacer où il convient, en nous. Les énergies magiques sont réelles et sont exsudées de nos corps physiques et énergétiques. Pour conserver à long terme une santé physique et mentale, il est important de « ranger » et de renouveler cette énergie que nous utilisons en magie. Pour cette raison, il faut consciencieusement défaire le Cercle à la fin de chaque travail magique, c’est une pratique bonne pour la santé de chaque Sorcière.

Une règle simple pour défaire une magie quelle qu’elle soit est de tout faire à l’envers, sans rien oublier. Ainsi pour défaire un Cercle nous commençons par remercier et saluer chaque puissance que nous avons spécifiquement invoquée. Nous remercions tout d’abord les déités du centre et disons :

« Salut et adieu ! »

Puis nous traçons un pentacle de bannissement vers chaque direction, fermant ainsi les sas en saluant la Terre, l’Eau, le Feu et l’Air, nous les remercions tout spécialement pour l’aide qu’ils nous ont apportée lors du rituel. Nous ouvrons ensuite le Cercle en disant :

« Par la Terre qui est son corps, par les Eaux de son ventre vivant, par le Feu de son esprit lumineux, par l’Air qui est sa respiration, le Cercle est ouvert mais n’est pas brisé. Que la paix de la Déesse soit en nos cœurs. Heureux de se rencontrer, heureux en nous quittant, et heureux de se retrouver ! »

Comme Rose nous avons posé des questions et trouvé pourquoi notre vieux château n’était pas confortable. Nous avons créé un passage pour sortir de notre vieux château, de notre conscience normale. Lorsque nous marchons entre les mondes, nous pouvons créer un espace sacré et inviter notre Jeune Moi à sortir et s’amuser.