L’ancien livre des ombres dédié aux plantes magiques & médicinales

Téléchargez le cours : Intégrez la magie dans votre quotidien

Source : Extraits de l’ancien Livre des Ombres, via Patricia Crowther.  Traduction et adaptation Lune. Extraits choisis du chapitre III de « A Wiccan Herbal, healing secrets of natural magic  » par Marie Rodway, éditions Quantum.

NdlT : Au sein des premiers covens wicca, les recettes concernant les plantes (magies & remèdes) n’étaient pas consignées dans le livre des ombres, mais dans un carnet spécifique, un herbal bos. Seuls les Aînés y avaient accès. Voici quelques extraits.

Aigremoine eupatoire (Agrimonia empatoria) :

Si un homme ne peut avoir d’érection, faites bouillir de l’aigremoine eupatoire dans du lait et faites-lui-en boire beaucoup.

Anémone des bois ou Sylvie (Anemone nemorosa) :

En cure contre toutes maladies, cueillez la première anémone de l’année que vous voyez et dites : « Anémone, je te salue au nom de la Grande Déesse ». Enveloppez-la dans du lin de couleur claire ou du parchemin et gardez-la cachée jusqu’à ce que vous en ayez besoin. Embrassez votre pouce, tenu entre vos deux doigts en l’honneur de la Déesse, faites-le avant et après. Donnez-la à une personne malade en disant : « Je te donne cette anémone de l’année pour te guérir au nom de la Grande Déesse ». Embrassez votre pouce et faites-le faire à la personne malade également.

Ndlt : La mano-fica, littéralement main-figue, représente le sexe féminin, la vulve. Héritage romain conservé dans la culture populaire. On l’emploie pour conjurer le mauvais œil… L’obscénité de ce geste servirait à distraire le mal. On emploie la mano-cornuta, la main cornue, dans le même but et dans un cadre rituel (wicca), on l’utilise lors de l’invocation du Dieu Cornu.

Bétoine ou Épiaire officinale (Betonica officinalis) :

  • Contre la perte de force, faites infuser de la bétoine dans du vin et du miel, puis boire jusqu’à ce que la fatigue s’en aille.
  • Contre les maux de dents, faites bouillir la bétoine dans du vin jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un tiers de liquide. Gardez ceci dans la bouche un long moment puis restez au chaud dans votre lit et la douleur s’atténuera.

Panicaut de Mer (Eryngium maritinum) :

Attention ! Stimulant quand utilisé en usage interne, ne doit pas être employé par les personnes sujettes aux problèmes cardiaques.

Pour les morsures et les piqûres de toutes sortes, prenez du panicaut de mer, broyez-le de manière à former un emplâtre et appliquez-le sur la blessure. Si nécessaire ouvrir la plaie.

Oignon (allium cepa) :

Si quelqu’un souffre d’infection, pelez un ou deux oignons et placez-les à côté du lit. Changez-les régulièrement. Ne mangez pas ces oignons. Brûlez-les, mais si quelqu’un de malveillant réclame ces oignons, donnez-les-lui sans hésiter, ou mieux, laissez-le les prendre sans demander.

Anémones sylvestres