Le pentacle

Téléchargez le cours : Intégrez la magie dans votre quotidien

Extrait du Liber Umbrarum, de Doreen Valiente. Traduction & adaptation Lune.

Le pentagramme ou l’étoile à cinq branches est l’un des plus anciens symboles au monde. Entre autres significations, il représente la magie elle-même, la domination de l’esprit sur les éléments de la création matérielle.

Le cercle qui l’entoure, sans commencement ni fin, représente l’infini et l’éternité. Une autre signification peut nous renvoyer au fait qu’il existe une vague similitude de forme avec la morphologie humaine : un corps debout, ses bras et ses jambes écartés. C’est pourquoi le pentagramme inscrit dans un cercle est le symbole de l’être humain en relation avec l’infini.

La figure à huit branches située au centre du pentagramme symbolise les 8 événements rituels de l’année des sorcières : les quatre sabbats majeurs et les quatre sabbats mineurs. Les sabbats majeurs sont Candlemas, May Eve, Lammas et Hallowe’en1. Les quatre sabbats mineurs sont les équinoxes et les solstices. Le chiffre huit de cette roue s’additionne au chiffre 5 du pentagramme et donnent le nombre traditionnel [ndlt: de membres au sein] du coven des sorcières.

Les trois croix en forme de X, autour du pentagramme, représentent les trois onctions de la cérémonie d’initiation, « deux au-dessus, un en-dessous » ; c’est-à-dire deux au-dessus de la taille et un en-dessous.

Les deux spirales ou formes de « S » représentent l’ancien symbole des serpents jumeaux, les forces duales du positif et du négatif, le yang et le yin, le masculin et le féminin, qui sont à l’origine de toute manifestation.

Les symboles dans les trois branches supérieures du pentagramme sont les deux croissants de la lune croissante et décroissante et le cercle figure la pleine lune. Ensemble, ils représentent la Déesse primordiale de la Nature, souvent dépeinte sous une triple forme, nymphe, mère et vieille femme, les trois phases de la lune.

Les symboles qui se situent dans les branches inférieures du pentagramme évoquent les deux aspects de l’ancien dieu des sorcières. Il s’agit de représentations stylisées d’une tête cornue ainsi que d’un crâne et d’os croisés. Le premier symbole représente le dieu cornu de la vie et de la fertilité, le second symbole, le dieu de la mort et ce qui se trouve au-delà.

1 Ndlt : Candlemas, May Eve, Lammas, Hallowe’en que nous pourrions traduire respectivement par : la chandeleur, la veille de mai, les premières récoltes, la veille de la Toussaint. J’ai toutefois fait le choix ici de laisser les noms anglais.

Extrait de « Witchcraft for Tomorrow », éditions Phoénix.