Dédicace & Première Consécration des Outils

Téléchargez le cours : Intégrez la magie dans votre quotidien

Dédicace & Première Consécration des Outils, tirée de Lid Off the Cauldron, a wicca handbook, éditions Weiser. Par Patricia Crowther. Traduction & adaptation Lune

En présumant du fait que vous avez réuni tous les objets de premières nécessités et que vous soyez maintenant prêt à emprunter la Voie de la Magie, poursuivez votre lecture.

Tout d’abord, vous devez consacrer tout votre attirail, et pour cela vous devez commencer par la consécration du Cercle et de l’autel. Une fois que tout aura été purifié et consacré, vos outils magiques devront être gardés à part des choses ordinaires, de tous les jours. Ils devront être enveloppés dans de la soie ou du velours noir et ranger dans un endroit spécial. Votre athamé devra être gardé près de vous pendant un temps, pour vous assurer qu’il deviendra une part de vous-même et qu’il portera vos vibrations personnelles.

Le livre des mots est un objet important. Vous recueillerez de plus en plus de rituels, sortilèges, poèmes et invocations au fil de votre progression. Commencez avec un grand cahier d’exercice dans lequel vous ajouterez vos écrits. Il s’appelle le Livre des Ombres, bien qu’il soit une pâle ombre des réalités spirituelles Intérieures. Il peut être relié avec de la feutrine, dont la couverture sera brodée de soie ou décorées de pierres de couleur de la manière qui vous plaira. Parfois des images du Dieu et de la Déesse sont collées sur la couverture. Il est possible de lui fabriquer un petit pupitre, qui vous permet ainsi d’avoir les mains libres lorsque vous êtes dans le Cercle.

Cette cérémonie initiale devra être réalisée nu car c’est une forme d’initiation. Si vous être une femme, le port du collier est essentiel ; c’est un très ancien symbole de la Déesse. La plupart des antiques statues qui la représente en porte – en fait, il y en a très peu qui n’en porte pas ! A Éphèse, elle s’affiche avec un collier de glands, un symbole de fertilité. Je possède une très ancienne statue de la Déesse, parée d’un diadème et d’un collier de grandes pierres. Sur ses genoux est assis l’enfant divin, Horus, comme si elle le présentait au peuple.

Le collier a été fabriqué d’assez grosses perles et attaché à la base du cou, ainsi il ressemble à un cercle. Un collier idéal peut être fait de pierre sorcières. Ce sont en fait des éponges fossilisées, vieilles de millions d’années. Celles sont parfaitement rondes, franchement petites, avec une perforation naturelle. Souvent blanche et faiblement brillante, comme la Lune, leur maîtresse. Elles peuvent être trouvées sur certaines plages et parfois dans des carrières. Le musée de Whitby possède un collier fait de ses fossiles qu’ils appellent « le plus vieux collier du monde » – c’est probablement vrai ! J’ai récupéré un certain nombre de ces fossiles sur la plage de Brighton et j’ai été assez chanceuse pour trouver une petite pierre en forme de cœur pour servir de fermeture. Ces porosphaera globularis (leur nom exact) ont toujours été considérés comme étant porte-bonheur, principalement à cause de leur forme féminine et de leur très grand âge.

Regroupez à l’intérieur du Cercle ; allumez les bougies d’autel, l’encens et les bougies des quartiers. Ces dernières pourront être consacrées en dernier, lorsque vous les apporterez dans le Cercle ; retracez-le, consacrez les ; replacez-les et tracez à nouveau le Cercle.

Dire une prière aux Anciens concernant votre intention, quelque soit votre sexe, souvenez-vous que vous avez les aspects à la fois du Dieu et de la Déesse en vous.

Levez-vous en prenant votre athamé, allez à l’Est pour exécuter le nettoyage du Cercle. Ceci doit être fait à chaque fois que vous travailler à un rituel. Utilisez le Pentagramme de Bannissement (voir illustration) et dites :

« Je nettoie et purifie ce lieu consacré ;
Puissent toutes influences nuisibles partir, partir, partir ! »

Lorsque les derniers mots sont prononcés, poignardez de votre athamé le centre de l’étoile avec une intention féroce. Déplacez-vous deosil ou dans le sens de la course du soleil, faites de même au Sud, à l’Ouest et au Nord, en retournant à l’Est.

Le Cercle est projeté en soulevant l’athamé, en l’abaissant et en traçant un cercle analogue au cercle matériel avec la pointe de la lame. A nouveau, deosil. Lorsque le Cercle est tracé, levez le couteau et ramenez le bras le long du corps. Exécutez ces actes comme si vous dessiniez réellement un cercle, voyez une ligne de flamme bleue suivre le tracé de l’athamé. C’est ce cercle Astral qui est le plus important, celui sur le sol agit comme un guide sur le Plan physique.

Prenez le bol d’eau, en disant :

O ! Toi créature d’eau, je te purifie pour ma cause (versez un peu de sel dans l’eau), par ce sel de la terre, sois réellement nettoyé. Ainsi soit fait !

Prenez l’aspersoir et aspergez le cercle. Commencez toujours par la fin à l’Est. Puis prenez l’encens et faire le tour, et dites :

Je te purifie O ! Cercle, pour que tu sois un lieu digne des Dieux qui te pénétreront, et pour contenir le pouvoir qui sera soulevé en toi.

Pour invoquer les Rois des Éléments, faites sonner la cloche ou la corne, en disant :

Je vous convoque, vous éveille et vous appelle, vous Puissants de l’Est, pour m’assister et garder le Cercle.

Dessinez le Pentagramme d’Invocation avec votre athamé et faites de même au Sud, à l’Ouest, au Nord, en changeant les mots en fonction, bien sûr. Lorsque vous faites sonner l’instrument, essayez d’imaginer la note résonner sur le Plan Astral avant que vous parliez.

Approchez-vous de l’Autel et aspergez-le et encensez-le, avec les mots :

Je consacre cet autel, afin qu’il puisse être une sainte et plaisante Aula pour les Dieux. Bénie soit cette surface et solide structure ; le centre de mon culte et de mon travail.

Touchez votre front, votre poitrine et vos organes génitaux avec une goutte d’huile parfumée, et dites :

Je consacre ce corps afin qu’il soit le véhicule de ma volonté ; afin qu’il soit soumis à mon esprit. Moi, ici présente, me dédie à la Grande Déesse et au Dieu Cornu. Et, moi, (nom), prêtes le serment solennel de suivre désormais la Voie Verte en tant que vraie Païenne.

Ici un gage d’un certain type devra être présenté et placé sur l’autel ; plus tard mettez le dans une petite boîte et gardez-la à l’intérieur ou près du Cercle. Cela peut être une boucle de vos cheveux, une perle d’ambre ou une représentation écrite de vos aspirations. Peut-être les trois !

Après quelques moments de méditations, prenez la Baguette, soulevez la et récitez ce qui suit :

J’entre dans le Cercle antique,
Avec en mon cœur de l’amour et un courage énergique.

Dieu et Déesse, écoutez ma prière,
Gardiens des Sorcières.

Prenez mon gage ; Prenez mon amitié,
Je vous les donne, tout le reste est à prouver.

Je tourne autour du Moulin,
Guidez-moi au loin sur le chemin.

Forgez mon esprit, brillant et aiguisé,
Qu’il me conduise, vers la lumière dorée.

Sortilèges et symboles, pensées et actes,
Mus par la Wiccan Rede.

Verte est la Déesse ; Vert est le Dieu ;
Je Vous prie avec ce Bâton de Feu.

Puis faites des circumambulations dans le cercle pour ce chant :

I-o-evoe-ee ; An et Al je fais appel à Vous ;
I-o-evoe-ee ; faites descendre sur moi vos bénédictions.

Répétez cela autant de fois que vous le souhaitez. Vous trouverez que cela devient hypnotique et vous donnera un sentiment d’exaltation. Commencez en marchant doucement et accélérez graduellement jusqu’à une marche rapide.

Lorsque vous êtes prêt, arrêtez-vous d’un coup devant l’autel, tenez la baguette bien haut. Inclinez-vous devant l’autel puis reposez-vous.

La prochaine étape est la consécration de toutes les choses qui sont sur l’autel. Chaque article doit être purifié séparément. Les mots suivants sont un exemple, vous pouvez les vôtres. Les Dieux ont de nombreux noms, selon le pays ou la localité. J’ai utilisé deux des plus anciens noms de Grande-Bretagne, mais vous pouvez choisir ceux qui vous plaisent.

O ! Anciens ; Al et An ; en Vos noms je consacre et purifie ce ____ (nom de l’outil), afin qu’il puisse être utilisé avec Sagesse et Amour. (Aspergez-le et encensez-le.)

Lorsque tout est accompli, asseyez-vous comme une sorcière, c’est-à-dire, les jambes croisées, sur le sol, et appréciez l’ambiance. Le Cercle prendra bientôt une atmosphère confortable, en dehors du temps, comme aucune autre. Spécialement si vous l’utilisez constamment.

Vous pouvez souhaiter boire un peu de vin. pour porter un toast à la fermeture d’un rituel. Il n’y a rien contre le fait de se rafraîchir entre les étapes d’un rite. Le vin vous réchauffera et vous aidera à soulager toute torpeur, car, quand vous débutez dans les travaux de l’Art, vous êtes amené à utiliser des parties de votre esprit et à éveiller des centres en votre corps, choses dont vous n’aviez pas l’habitude. Après un temps, cela deviendra une seconde nature, mais ne forcez pas les choses au début.

La consécration suivante m’a été donnée par Gérald Gardner et comme elle semble avoir été imprimée de nombreuses fois, je ne vois aucune raison pour l’omettre ici :

Tenez-vous devant l’autel et levez votre athamé au-dessus de la coupe de vin, en disant :

Comme l’athamé est masculin, ainsi la coupe est féminine, et unis ils apportent la béatitude.

Abaissez doucement la pointe de la lame dans le vin, puis relevez le couteau et posez le sur l’autel. Si vous avez un partenaire, la femme s’assoit sur l’autel, en soulevant son athamé. L’homme s’agenouille devant elle et l’adore. Il prend ensuite la Coupe et elle exécute la bénédiction.

Soulevez la Coupe et dites :

Aux Anciens ! Heureux nous nous sommes rencontrés, Heureux nous nous séparons, heureux nous nous retrouverons !

Prenez un verre de vin avec les mots :

« Flags ! Flax ! Fodder and Frig ! »

C’est une vieille bénédiction qui signifie : un Toit, des Vêtements, de la Nourriture et de l’Amour – les quatre F ! Et si vous suivez le Dieu et la Déesse, vous trouverez que vous aurez toujours assez pour faire votre chemin dans la vie. Selon le dicton : « Les Anciens ne vous laisseront pas mourir de faim. » Et je l’ai toujours constaté.

Il est entendu que vous n’avez pas brisé le Cercle en marchant en dehors une fois que vous l’aviez projeté. Donc, à la fin du rituel, levez votre athamé et allez à l’Est et dessinez le pentagramme de Bannissement avec ces mots :

Vous, Gardiens ; Je vous remercie pour votre présence. Salut et Adieu !

Continuez autour du Cercle. N’omettez jamais la révocation car « l’appel » initial est toujours entendu. Dans les faits réels, c’est nous qui assistons et qui partons, tandis que les Dieux et les Gardiens sont toujours présents. Nous sommes à l’extérieur de l’intérieur ou de l’autre côté du miroir ; l’idée est représentée de manière vivante dans les travaux de Lewis Carroll. Si d’autres personnes souhaitent rendre le culte dans le cercle avec vous, il est entendu qu’elles pourront également s’initiaient elles-mêmes via la dédicace susmentionnée.