Accueil / Sabbats / Samhain / Sabbat de Samhain, Hallowmas, BoS Alexandrien

Sabbat de Samhain, Hallowmas, BoS Alexandrien

Téléchargez le cours : Intégrez la magie dans votre quotidien

Sabbat de Samhain, Hallowmas

Tiré du BoS Alexandrien (?), traduction Lune

Photo par Yumi

(Hémisphère Nord, 31 Octobre ; Hémisphère Sud 30 avril)

Préparation :

  • Un grand feu au centre.
  • Deux chandelles noires sur l’autel.
  • Un chandelle rouge à chaque quartier.
  • Un couronne de fleurs d’automne et la couronne du Dieu Cornu sont posées sur l’autel
  • Tous les membres du coven sont correctement préparés, nus et attachés.
  • Tous sont purifiés par le fouet.

La Grande Prêtresse (GPs) érige le Cercle. Le Grand Prêtre (GP) dit :

« O Dieux, aimés de nous tous,
Bénissez ce Sabbat afin que nous,
Vos humbles fidèles,
Puissions nous réunir dans l’amour, la joie et le bonheur.
Bénissez nos rites cette nuit
Par la présence de nos défunts parents. »

Face au Nord, bras levés, les membres du coven qui ont toujours les mains attachés, se tiennent en demi-cercle derrière le GP qui invoque le Dieu Cornu :

La GPs soulève la baguette de Priape, puis conduit le Coven à travers « la meeting dance »[1], doucement, puis vers la Rune des Sorcières. Le GP donne à chacun une bougie non allumée et ferme la danse. Chaque bougie est allumée avec le grand feu avant de réaliser la spirale inversée. Lorsque ceci est fait, la GPs se tient dans la position de la Déesse et dit :

« Effroyable Seigneur des Ombres,
Dieu de Vie et Pourvoyeur de Mort !
Te connaître c’est connaître la Mort,
Ouvre grand, Je t’en prie,
Les portes que tous doivent franchir,
Que nos chers disparus,
Reviennent cette nuit pour se réjouir avec nous.
Et lorsque notre temps viendra,
Comme il se doit,
O toi celui qui Réconforte, le Consolateur, le Donneur de paix et de repos,
Nous pénétrerons ton royaume heureux et sans peur ;
Reposés et vivifiés parmi les nôtres,
Nous savons que nous renaîtrons par ta grâce et celle de la Dame, Cerridwen.
Que cela soit au même endroit et à la même époque que nos êtres chers, et puissions-nous nous rencontrer, nous connaître, nous souvenir et nous aimer à nouveau !
Descends, nous t’en prions, dans le corps de ton Grand Prêtre et Serviteur, [Nom du GP] »

La Grande Prêtresse va vers le Grand Prêtre et, avec la baguette, dessine l’étoile à cinq branches sur son torse et sur la couronne du Dieu Cornu. Le Grand Prêtre s’agenouille et la Grande Prêtresse place la couronne sur sa tête. Du nouvel encens est jeté dans l’encensoir. La GPs fait tinter la cloche et le GP dit :

GP :

« Ecoutez mes sorcières,
Bienvenue à notre Grand Sabbat.
Accueillons les esprits
De nos parents disparus ».

La GPs fait tinter la cloche. Les sorcières marche doucement autour du Cercle.

La Grande Prêtresse remplit le calice avec le vin et le tend au GP qui boit et dit ensuite :

GP :

« En toute humilité, comme le demande le Cornu,
J’offre ma boisson sorcière. »

Le GP tend le calice à la première sorcière, en le lui donnant de sa main droite tandis qu’il prend la petite bougie témoin de sa main gauche (un baiser), puis en éteignant la petite bougie témoin avant d’accepter de reprendre le calice. Répétez avec chaque sorcière présente. Le Grand Prêtre dit ensuite :

« Ecoutez, mes sorcières, les mots du Cornu,
Buvez, Dansez et réjouissez-vous en la présence
Des Anciens Dieux et des esprits de nos parents disparus ».

Les membres du coven partagent les gâteaux et le vin.

Danses et jeux suivent, dans le cercle fermé.

Grand Rite si possible effectué par la Grande Prêtresse et le Grand Prêtre ou par d’autres.

Merry Meet, Merry Part.

________________

[1] Meeting Dance

La Jeune fille (Maiden) doit diriger. Un homme doit placer ses mains autour de sa taille, debout derrière elle. Puis hommes et femmes, alternés, font de même. La Jeune Fille (Maiden) conduit et tous dansent en la suivant. Elle les conduit enfin en une spirale dextrogyre. Lorsque le centre est atteint (et il faut mieux le marquer d’une pierre), elle se retourne soudainement et danse dans l’autre sens, en embrassant chaque homme qui vient à sa rencontre. Tous les hommes et toutes les femmes se tournent de même et dansent en sens inverse, les hommes embrassent les femmes et les femmes embrassent les hommes. Tous au rythme de la musique, c’est un jeu joyeux mais qui demande de la pratique pour être réussi. Notez que le musicien doit observer les danseurs et en fonction il doit jouer de la musique rapidement ou lentement. Pour les débutants, elle devra être lente, sinon il y aura confusion. Cette danse est excellente pour faire se connaître les gens au cours de grandes assemblées.