Accueil / Sabbats / Samhain / Rite de Samhain par Elen Hawke

Rite de Samhain par Elen Hawke

Téléchargez le cours : Intégrez la magie dans votre quotidien

Par Elen Hawke. Extrait de « The Sacred Round : A Witch’s Guide to Magical Practice ». Traduction & adaptation Lune.

Vous aurez besoin :

  • d’un chaudron ou tout autre grand récipient rempli d’eau
  • et de pommes qui flotteront à sa surface (la pomme était le fruit symbole de mort pour les Celtes).  Le chaudron est à placer au centre du cercle.
  • Si vous pouvez vous en procurer un, un crâne de bélier ou de cerf (de préférence provenant d’une bête morte de sa mort naturelle !) à placer sur l’autel pour représenter le Dieu.
  • De lanternes de petites citrouilles ou de navets à allumer et à placer tout autour du cercle.
  • De photographies ou autres souvenirs de nos défunts, à placer sur l’autel.
  • De chrysanthèmes (les fleurs des morts) à mettre sur l’autel .
  • D’une bougie pour chaque personne ou animal de compagnie pour leur mémoire et à laisser sur l’autel au cours du rituel.
  • De bougeoirs ou récipients remplis de sable.
  • D’un tambour.
  • D’une boule de cristal, d’un miroir de sorcière, de tarots ou autres outils de divination.
  • D’encens de Samhain ou d’un encens avec de fortes notes de myrrhe et de patchouli.
  • De pain de potiron ou cake aux fruits et aux épices, tarte et autre nourriture – il devra y en avoir assez pour chaque personne présente, plus une part en souvenir de chaque défunt.
  • De punch aux fruits et aux épices pour le calice (avec ou sans alcool).

Allumez les bougies des quartiers, de l’autel et les lanternes, mais pas encore celles des défunts.

Projetez le cercle. Une personne, en battant le tambour avec un rythme lent et profond, conduira le groupe du tour du cercle vers le centre, en spirale, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre (si vous réalisez ce rituel dans une toute petite pièce, vous devrez vous arrêter avant que chacun n’atteigne le centre).

La Déesse et le Dieu sont invoqués (ndlt : il s’agit davantage d’une évocation que d’une invocation) comme suit :

« Sombre déesse de l’hiver, sage, sorcière,

Ce soir, nous nous tenons au seuil de la Nouvelle Année celtique,

L’instant où le temps n’existe plus

Et la Porte entre les mondes s’ouvre en grand.

Viens ! Viens ! Ô Seigneur de Vie et de Mort,

Garde la porte à travers laquelle passent nos chers disparus.

Ceux qui sont morts et ceux qui ne sont pas encore nés,

Ils sont un et semblables.

Bienvenue, bienvenue, bienvenue, 

A ceux qui sont venus partager cet instant avec nous.

Il n’y a pas de mort, seulement un changement ! »

La personne qui se tient à l’extrémité extérieure de la spirale conduira à présent le groupe « vers l’extérieur », pour former un cercle normal. Tous s’assiéront autour du chaudron.

Chaque personne devra prendre une bougie en mémoire de chaque être aimé qui s’en est allé et l’/les allumer en disant qu’elle se souvient de lui / d’eux, en racontant un peu sa/leurs vie/s et pourquoi il/s lui/leur manquent. Placez les bougies dans le récipient de sable (ou les bougeoirs).

Un des membres du groupe devra dire :

« Êtres aimés qui avaient franchi l’espace entre les mondes pour être avec nous ce soir,

Nous vous accueillons avec amour et joie. »

Bénir la nourriture et la boisson en disant l’invocation suivante :

« Cornu, Seigneur du Monde-d’en-Bas,

Ami, guide et consolateur,

Puisse cette fête être consacrée en ton nom

Et en celui de la Dame.

Laisse nos chers disparus demeurer pendant un moment parmi nous. 

Et manger et boire avec nous

Avant qu’ils ne retournent en ton royaume de repos et de paix. »

Passez le calice et la nourriture autour du cercle, mettre de côté des parts pour les invités invisibles. Lorsque tous sont rassasiés, il est temps de laisser place à un moment de silence afin de communier avec les morts ou de méditer sur la signification de la mort, de l’après-vie et de la renaissance.

Passez autour du cercle les outils de divination (boule de cristal, miroir noir, tarot, etc.) afin que ceux qui le souhaitent les utilisent. Certaines personnes pourraient « lire » l’eau du chaudron.

Fermez le cercle avec l’invocation suivante :

« Dame de Sagesse, Sombre Seigneur, nous vous remercions de votre présence,

Et nous vous faisons nos adieux à vous deux ainsi qu’à nos chers disparus.

Un jour nous serons réunis au-delà du voile de la mort, ou dans le monde matériel.

En attendant, nous vous remercions pour ce moment passé ensemble cette nuit. Adieu. »

Terminez le rite de la manière habituelle.

Célébration de Samhain pour la famille et les amis

C’est une manière non-rituelle de célébrer Samhain à laquelle les enfants peuvent participer. Vous aurez besoin :

  • d’une bougie pour chaque personne disparue (nous avons trouvé les bougies de Hanoukka ou les petites bougies d’anniversaire très pratiques);
  • d’un chaudron ou autre récipient ignifuge rempli de sable;
  • d’une photographie ou autre souvenir ou le nom de chaque défunt inscrit sur un papier;
  • de lanternes de citrouilles ou de navets pour décorer la pièce.
  • des pommes;
  • de nourriture, dont une soupe de potiron, tarte, etc. ;
  • de tarot et autres objets de divinations (ndlt : miroir noir, boule de cristal, etc.);
  • d’instruments de musique et/ou poèmes appropriés à la saison et sur le thème de la fête, à lire à haute voix;
  • de costumes d’Halloween pour les enfants, si désirés;

Allumez une bougie en mémoire de chaque personne disparue, puis placez-la dans le récipient de sable. Placez le nom, la photo, un poème ou un autre souvenir contre ce récipient. Une fois fait, accueillez les morts invisibles et partagez la fête avec eux.

Après, lorsque tout le monde est rassasié, lisez des poèmes, jouez de la musique, chantez ou faites ce que chacun aime faire pour se divertir.

Chaque enfant présent peut s’amuser à des jeux spontanés ou lire ses propres poèmes à voix haute.

Faites une lecture des cartes de tarot ou pratiquez d’autres formes de divination.

Avec Samhain, la roue a presque entièrement complété son cycle.

Pour certaines personnes, c’est la Nouvelle Année, pour d’autres la renaissance du soleil lors de Yule démarre un nouveau cycle.