Accueil / Sabbats / Ostara / Rite de l’Équinoxe de Printemps par Elen Hawke

Rite de l’Équinoxe de Printemps par Elen Hawke

Elen Hawke – 4 – Rite de l’Équinoxe de Printemps
Par Elen Hawke ©, traduction & adaptation Lune

pulmonaire

Tiré de Sacred Round. Llewellyn Publications. 2002.

Ndlt : Les rituels écrits par Elen Hawke ont une belle puissance poétique malgré des invocations (et évocations) souvent légères. Perso, je préfère les adapter, je garde l’aspect pratique et j’utilise un mélange de rituels traditionnels wiccans et de poèmes choisis pour leur force, leur symbolique et leur beauté. Ainsi, ils fonctionnent merveilleusement bien. Il y a deux ans, à Imbolc, nous avons utilisé le rituel tiré de « Sacred Round » où l’auteur nous invite à employer un pot rempli de terre afin d’y planter des bougies de souhaits pour la nouvelle année grandissante. Cette terre peut être gardée pour le rituel suivant, l’équinoxe de printemps, afin d’y planter des graines et faire germer ces fameux souhaits d’Imbolc. Ce qui fut amusant, c’est que nous avions mis de côté cette terre, dans un coin d’une pièce obscure, sans l’arroser et sans plus y penser. C’est à Ostara, que nous avons découvert que des graines semées l’année passée, qui n’avait alors pas « pris », s’étaient mises à germer à notre plus grand étonnement.

Rite d’Ostara

Lors de cette fête, l’espace rituel est magnifiquement et entièrement rempli d’une foule de narcisses, primevères, forsythia et d’autres fleurs de saison. Le pourtour du cercle est intégralement illuminé par des bougies de couleur entre les bougies dédiées aux quartiers… En laissant cependant, assez d’espace pour bouger librement sans risquer d’enflammer robes tourbillonnantes et autres vêtements. Vous pouvez également décorer une roue solaire de jonquilles et autres fleurs printanières, puis la placer dans le cercle si vous le souhaitez.

Vous aurez besoin de :

  • Fleurs printanières,
  • Œufs décorés pour l’autel (facultatifs),
  • Bougies pastels : vertes, roses, jaunes et mauves,
  • Une chandelle noire et une chandelle blanche à placer chacune dans un bougeoir, sur l’autel, devant les chandelles d’autel habituelles,
  • Graines,
  • Un pot de terre (possibilité d’utiliser celui employé à Imbolc),
  • Encens d’Ostara ou quelque chose au parfum frais, fleuri,
  • Hot Cross Buns (pâtisserie anglaise de Pâques : la recette ici), simnel cake (encore une pâtisserie anglaise de Pâques), gâteaux décorées sur le thème d’Ostara pour la fête,
  • Eau de Source, Jus de fruits ou Vin pour le calice.

Allumez l’encens, les bougies d’autel, les bougies des quartiers, les bougies décoratives et la chandelle noire, mais laissez la chandelle blanche éteinte.

Projetez le cercle et soulevez l’énergie en battant le tambour, en dansant ou en chantant.

Puis appelez la Déesse et le Dieu afin qu’ils soient présents :

« Ô Dame des Fleurs,
Seigneurs des forêts vernales,
Apportez lumière, vigueur et croissance à notre rite
Et dans nos vies.
Salut & Bienvenue ! »

À présent, quelqu’un devra allumer la bougie blanche avec la bougie noire, afin de représenter la moitié lumineuse de l’année tirer son pouvoir de la moitié sombre, en disant :

« Nous accueillons la lumière grandissante. »

Ensuite, éteindre la bougie noire, en laissant la blanche brûler jusqu’à la fin du rituel ; elle peut être allumée les soirs suivants jusqu’à ce qu’elle soit entièrement brûlée, ainsi le chemin du printemps sera illuminé.

Tous ici présents devront maintenant s’asseoir en cercle et prendre une graine, mettre leurs mains en coupe et la charger avec l’énergie tandis qu’ils visualiseront le but sur lequel ils avaient commencé à travail à Imbolc, et qui est à présent prêt à être semé.

Lorsque tout le monde aura terminé, le pot de terre devra être passé autour du cercle, ainsi les graines pourront être enfoncées dans la terre.

À présent, chaque personne, chacune à son tour, pourra tenir le pot dans ses mains en coupe et canaliser l’énergie en lui, ou y diriger un courant d’énergie avec la baguette ou l’athamé, ou bien un cône de pouvoir pourra être soulevé et dirigé, en bas, dans le pot, plutôt que de tournoyer vers le haut et être libéré.

Festoyez puis remerciez la Déesse et le Dieu pour leur présence.

« Seigneur Cornu, c’est ta verte flamme qui éveille les graines,
Douce Déesse, c’est en ton ventre qu’elles se développent.
Nous vous remercions pour votre cadeau
De fraîcheur et d’inspiration,
Salut & Adieu. »


D'autres pages qui peuvent vous intéresser :

  • Rite de l’Équinoxe de Printemps par Elen Hawke