Ancrage et recentrage : méditer avec l’arbre

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Ancrage et recentrage : méditer avec l’arbre. Tiré du livre Witch Crafting. Par Phyllis Curott. Traduction & adaptation : Fingen & Lune

Il s’agit de la plus fondamentale et puissante des techniques wiccans. C’est le moyen grâce auquel nous expérimentons notre connexion à la force de vie divine qui réside dans la Terre. C’est aussi un puissant moyen pour nous dynamiser et nous guérir, les autres ou nous-mêmes.

Trouvez un arbre qui vous attire pour travailler, suffisamment éloigné des chemins pour ne pas être dérangé. Demandez à l’arbre de vous aider. Vous pouvez le faire silencieusement, ne vous inquiétez pas, les passants ne vous entendront pas, mais l’arbre certainement ! Si vous ne percevez pas d’impression positive en réponse à votre question, trouvez un autre endroit. Quand vous l’aurez trouvé, asseyez-vous dos contre le tronc et fermez les yeux.

(Si vous pratiquez en intérieur, choisissez un endroit privé où vous pourrez procéder sans être dérangé. Éteignez la radio et le téléphone, coupez le son de votre répondeur.)

Commencez par la technique de relaxation et de méditation décrite précédemment, ou toute autre méthode de méditation qui fonctionne pour vous. Quand vous vous sentirez complètement relaxé, calme, que vous éprouverez un sentiment de paix croissant : prenez une longue et profonde inspiration : en inspirant lentement et complètement. Retenez votre souffle le temps de compter jusqu’à trois et en même temps, soyez conscient que vous venez de recevoir la bénédiction de vie de la part de l’arbre. Expirez lentement et complètement et soyez conscient d’avoir offert une bénédiction de vie à l’arbre. Continuez de respirer doucement et complètement, en étant attentif à la vie qui circule entre l’arbre et vous, entre toutes les plantes de la Terre et vous. Ressentez la connexion.

Maintenant, asseyez-vous bien droit et sentez votre dos devenir fort comme le tronc de l’arbre. Demandez à l’arbre de vous apprendre ce que c’est que d’être un arbre. (Si vous travaillez en intérieur, appuyez-vous contre un mur et imaginez-vous assis sous un arbre, dans un cadre magnifique. Il vous faudra être particulièrement attentif pour l’étape suivante, car vous devrez traverser tapis, sol et fondations !) Expirez et visualisez-vous en train d’envoyer des racines depuis la base de votre colonne à l’intérieur de la terre, en dessous de vous : sentez-les pousser dans le sol humide et envoyer de vrilles de plus en plus fines dans la Terre nourricière. Sentez les minéraux, l’eau et la force de vie s’écouler dans les milliers de filaments minuscules de vos racines et remonter dans votre colonne vertébrale, de la base jusqu’en haut, puis redescendre dans vos muscles, vos organes, vos poumons.

Pendant que vous inspirez, aspirez l’énergie de la Terre dans votre corps, sentez-la circuler en vous, vous donner de l’énergie et vous régénérer, guérir blessures et maladies. Il est possible que vous ressentiez des picotements ou éprouviez une sensation de chaleur, de lumière et d’énergie : concentrez-vous sur les zones qui nécessitent une guérison et assurez-vous de conserver l’énergie dans votre cœur.

Alors que le pouvoir de la Terre circule en vous, sentez des branches pousser de votre torse et de votre tête, sentez vos feuilles s’étaler pour capter la chaleur du soleil, la douceur de l’air. Sentez l’énergie s’écouler en vous et de vous, chutant en cascade du sommet de votre tête et retournant à la Terre en dessous de vous. Sentez le cercle d’énergie qui vous traverse, l’énergie de la vie qui vous donne du pouvoir. Respirez et ressentez le flux d’énergie.

Vous vous sentirez probablement profondément revigoré, peut-être un peu étourdi et très joyeux. Laissez le pouvoir remplir votre cœur, que vous pourriez littéralement sentir s’ouvrir comme une fleur. Conservez l’énergie dans votre cœur et progressivement retirez vos racines de la Terre. Sentez-les remonter de la terre riche et génératrice de vie, puis s’enrouler soigneusement et retourner à la base de votre colonne vertébrale. Remerciez la Terre et l’arbre pour leurs bénédictions.

Lorsque vous êtes prêt, ouvrez lentement les yeux. Vous serez ébloui par la beauté que vous verrez. Peut-être, verrez-vous les auras ou percevrez-vous le monde comme particulièrement lumineux.

C’est toujours une bonne idée, surtout quand on commence à travailler avec ces puissantes énergies, de vous ancrer à la terre quand vous avez terminé. L’ancrage à la terre après la magie peut fonctionner de deux façons :

  1. En cas de trop-plein d’énergie en vous, vous le renverrez à la terre, au lieu de vous griller les plombs !
  2. Si vous êtes épuisé (parce que vous avez puisé dans votre énergie propre), vous pouvez récupérer de l’énergie, pour recharger vos batteries.

Pour vous ancrer, placez simplement vos mains et votre front, si vous le souhaitez, sur la Terre, et laissez les énergies s’écouler de vous-même, ou asseyez-vous confortablement et faites remonter les énergies, en les conservant dans votre cœur et votre ventre.

Si vous êtes en extérieur, laissez un genre d’offrande tandis que vous remerciez la Terre et l’arbre. J’aime bien laisser des graines pour les oiseaux, que ces derniers et les écureuils adorent !

Vous souhaiterez peut-être consigner votre expérience dans votre journal magique.