Une Puja pour Ganesh

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Une Puja pour Ganesh. Par Phil Hine (?), traduction Lune.

Le texte qui va suivre est donné à titre d’exemple pour une Puja à Ganesha. On pourrait ajouter davantage de choses au rituel, telle qu’une installation d’un yantra, etc., mais cette version est idéale dans le cadre d’un usage général. Cette version de la puja a été utilisée lors d’une rencontre publique, avec une quarantaine de participants.

Nécessite :

– Une image votive (telle qu’une petite statuette de Ganesha, un portrait ou une image créée pour le rite)
– 3 petits bols – l’un contenant de l’eau, les deux autres sont vides
– Encens ou bâtons d’encens
– Parfum
– Fleurs rouges fraichement coupées
– Bougie Rouge
– Pot de Pâte Rouge
– Un Mala (pour compter les répétitions du mantra)
– Instrument pour jouer de la musique (c’est-à-dire tambour, hochet, cloches)

Préliminaires :

Mettez en place l’espace rituel. Les objets ci-dessus peuvent être disposés autour d’un petit autel, si désiré. Les participants peuvent souhaiter commencer par un exercice de relaxation, suivi par tout rituel d’ouverture favori (c’est-à-dire le Rite d’Ouverture de Shiva ou le Rituel Dattatreya). Evidemment, tous les participants devront avoir quelques connaissances à propos de la forme, des attributs et des qualités associés à Ganesha. Comme part du rite d’ouverture préliminaire, les participants peuvent porter des signes rituels, dessinés à l’aide de la pâte rouge.

Enchaînement :

Installation Interne de Ganesha
Installation Externe de Ganesha
Offrandes au dieu incarné dans sa représentation
Les 108 Salutations à Ganesha
108 répétitions du Mantra choisi
Lecture de l’Upanishad consacrée à Ganesha
Fermeture

Installation Interne de Ganesha

Le but de cette part de la puja est de méditer sur l’image du Ganesha à l’intérieur, et de s’identifier aux qualités associées au dieu.

« Sens ton ventre être un vide en toi. Tandis que tu respires, vois ce vide commencer à se remplir d’une brume écarlate. Peu à peu, la brume commence à prendre forme – la forme de celui qui a une Tête-d’Eléphant, Ganesha. »

« Ganesha, à la couleur vermillon, à la tête d’éléphant et au corps d’homme, dont la monture est une souris ».

Large ventre, avec des oreilles comme des paniers de vannage, il tient une grenade avec sa trompe, et porte un croissant de lune sur son front. Dans ses quatre mains, il tient une défense, un aiguillon à éléphant, un nœud coulant et fait le geste d’accorder des faveurs (varada). »

« La défense qu’il tient représente le culte
L’aiguillon nous encourage tout au long de notre chemin
Le nœud coulant nous rappelle ce qui nous lie
A son favori, il accorde toutes faveurs
Ses oreilles, comme des paniers de vannage, séparent la vérité du mensonge
Sa trompe tordue nous montre le pouvoir de la force et du discernement
Sa monture, la Souris, représente la ruse et la subtilité. »

« Méditez sur les qualités de Ganesha en vous – il a la force et la sagesse d’un éléphant ; l’intelligence de l’homme ; la ruse et la subtilité d’une souris. Il est le Seigneur
des Gannas, la horde de démons de Shiva. Il est le porteur de chance, le destructeur d’obstacles. Le fils de Shiva et Parvati, bien-aimée des dieux comme des hommes. »

Cette méditation interne peut durer aussi longtemps que le jugent souhaitable les leaders du rituel. Les litanies ci-dessus sont données à titre d’exemple uniquement.

Installation Externe de Ganesha

Lors de la prochaine étape, tous les participants projettent leur Ganesha Intérieur dans la représentation qui a été choisie comme réceptacle du culte. En petit groupe, cela peut se faire en passant l’image à chaque personne, qui, en la recevant, prennent une profonde inspiration et souffle leur « Ganesha Intérieur » dedans. Dans un grand groupe cependant, une approche alternative consiste en ce que tous les participants focalisent leur attention sur la forme choisie, et, au signal du leader du rituel, tous en même temps projettent leur Ganesha Intérieur dans cette représentation du dieu.

Offrandes à la Représentation du Dieu

La prochaine phase de la puja consiste à faire des offrandes à l’image qui contient le pouvoir de Ganesha.

Gam, Hommage à Ganapati (versez de l’eau du premier bol dans le second)
Gam cette eau. Gam Gam Gam Hum Hum Om Gam Ganapati Namah
[Offrir le premier bol à Ganesha] – Gam, voici de quoi siroter
[Offrir le second bol à Ganesha] – Gam, voici de quoi te baigner
[Oignez de parfum la tête de Ganesha] – Gam, voici du parfum
[Ensencez l’Image autour de Ganesha] – Gam, voici de l’encens, pour la prière
[Offrir une Bougie à Ganesha] – Gam, voici la flamme, pour le sacrifice
[Offrir de la Nourriture à Ganesha] – Gam, voici de la nourriture, pour ta pitance
[Offrir une Fleur à Ganesha] – Gam, voici une fleur, pour l’expérience
[Jouez de la musique pour Ganesha] – Gam, voici de la musique, pour le plaisir
Prends ces offrandes O Sri Mahaganapati, accorde-nous les : siddhis

Après cette succession formelle d’offrandes, suit souvent une ou deux aventures de Ganesha. Cela donne une nouvelle occasion aux participants de méditer sur le Dieu, et offre également une nouvelle présentation des divers attributs et qualités du dieu.

Les 108 Salutations à Ganesha

Les 108 Salutations est une succession d’appel et de réponse, c’est-à-dire qu’une personne proclame la Salutation et les participants la répètent.

Salutations à celui qui est notre refuge
Salutations à celui à la forme fantastique
Salutations au premier dirigeant
Salutations à celui qui est le feu intérieur
Salutations au premier né
Salutations à l’enfant à naître
Salutations à celui qui est sans impureté
Salutations à celui qui est révéré par tous
Salutations à la manifestation du non-manifesté
Salutations à l’inépuisable
Salutations à l’inépuisable
Salutations à celui qui accède aux désirs de ses fidèles
Salutations au destructeur des obstacles de ses fidèles
Salutations à celui qui aime les grenades
Salutations à celui qui est célibataire
Salutations à celui qui est libéré de l’aversion du divin
Salutations à celui qui le premier découvrit le Brahman
Salutations à celui dont l’intelligence est chère
Salutations à celui qui est puissant
Salutations à celui qui manie le disque
Salutations à celui qui porte la lune sur sa tête
Salutations à l’ingénieux
Salutations à celui qui a quatre bras
Salutations à l’habile
Salutations à celui qui se maîtrise
Salutations au compatissant
Salutations au resplendissant
Salutations au courageux
Salutations à celui qui est friand de durva (herbe) et de bilva (arbre)
Salutations à celui qui a deux mères
Salutations à celui aime le deux fois né
Salutations à celui qui a une seule défense
Salutations au seigneur des multitudes
Salutations à celui qui a un visage d’éléphant
Salutations à celui manie la masse
Salutations au fils de Gauri
Salutations au seigneur des planètes
Salutations à celui qui transcende toutes les qualités
Salutations à celui qui est semblable au lion
Salutations à l’extatique
Salutations à celui qui tient une canne à sucrée courbée
Salutations à celui qui octroie le pouvoir d’Indra
Salutations à celui coiffé d’un chignon de cheveux tressés
Salutations à l’incarnation de la sagesse
Salutations à celui qui travaille sans arrêt
Salutations à celui qui octroie le bonheur absolu
Salutations au destructeur de l’impureté de Kali
Salutations à l’incarnation du temps
Salutations à celui qui est amour
Salutations à celui qui est aimé
Salutations à celui qui soutient les montagnes
Salutations à celui au large ventre
Salutations à la source de tout pouvoir illusoire
Salutations à celui qui est loué par les sages
Salutations à celui qui a pour monture une souris
Salutations à celui qui porte un cobra comme fil sacré
Salutations à celui qui est sans défaut
Salutations au destructeur de la cruauté
Salutations à celui pour qui il n’y a aucun autre
Salutations à celui qui manie le noeud coulant et l’aiguillon
Salutations à celui qui est craint par les hommes ambitieux
Salutations au bienheureux
Salutations au pur
Salutations au Dieu révéré par Rama
Salutations au créateur
Salutations à celui dont la forme est existence / savoir / félicité
Salutations à celui qui aime jouer avec sa mère Parvati, fille du seigneur de la montagne
Salutations au puissant
Salutations à celui qui aime le Sama Veda
Salutations à l’attentif
Salutations au défenseur des mondes
Salutations au plus cher fils de l’épouse de Shiva
Salutations à celui qui octroie toutes les perfections
Salutations à celui qui octroie tout accomplissement
Salutations au fils de Siva
Salutations au Moi omniprésent
Salutations au pacifique
Salutations au pacifique
Salutations au constant
Salutations à celui dont les pieds de lotus sont sagement vénérés
Salutations à celui qui octroie l’accomplissement
Salutations au bienveillant
Salutations au premier né, le frère de Skanda
Salutations à celui dont les yeux sont le soleil et la lune
Salutations à celui qui octroie la prospérité
Salutations à celui à la magnifique gorge
Salutations à celui qui manifeste la prospérité
Salutations au seigneur de Lakshmi
Salutations à celui qui a un cou robuste
Salutations à celui qui aime les louanges
Salutations au pur
Salutations à celui qui a des oreilles semblables aux paniers de vannage
Salutations à celui qui est un vaste océan de douceur
plus charmeur que le dieu de l’amour
Salutations à celui qui agit avec autonomie
Salutations à celui qui s’est créé seul
Salutations au satisfait
Salutations à celui qui tient le lotus bleu
Salutations au seigneur du discours
Salutations à celui qui octroie des faveurs
Salutations à celui qui octroie la parole
Salutations au seigneur du sage
Salutations à celui qui maîtrise la destinée
Salutations au seigneur des obstacles
Salutations au destructeur d’obstacles
Salutations à celui qui est libéré de la peur

Note

« Gam » est le Mantra-Germe (ndlt : bijâ-mantra) sacré pour Ganesha. L’ensemble de ces offrandes peuvent être chargées de pouvoir via la méditation, selon leur importance et niveaux subtils.

Répétition du Mantra

Les participants commencent alors à réciter le mantra choisi, tel que « Om Ganapati Namah » qui est répété 108 fois. Au cours du mantra, chaque participant peut, s’il le désire, approcher l’autel ou la représentation du dieu, de manière à réaliser des dévotions individuelles au Dieu (en faisant des requêtes personnelles pour recevoir des faveurs ou pour la destruction d’obstacles sur leur chemin, par exemple), après quoi chacun retourne à sa place et poursuit le mantra.

L’Upanishad de Ganesha

Une lecture de l’Upanishad consacrée à Ganesh clôt les procédures formelles de la Puja.

Om Lam je m’incline devant Ganesha
Tu es clairement le Tattva. Toi, seul, es le Créateur. Toi, seul, est le Conservateur. Toi, seul, est le Destructeur. De tout cela tu es certainement le Brahma.
Tu es simplement l’essence.
Toujours, je parle Amrita. La Vérité, je dis.
Protège-moi. Protège les orateurs. Protège les auditeurs. Protège les donneurs. Protège les détenteurs. Portège le disciple qui répète. Protège ce qui est à l’Est. Protège ce qui est au Sud. Protège ce qui est à l’Ouest. Protège ce qui est au Nord. Protège ce qui est au-dessus. Protège ce qui est en dessous. Protège tout lieux. Protège-moi partout !

Tu es le Discours. Tu es la Conscience. Tu es la Félicité. Tu es le Brahma. Tu es l’Être-Conscience-Félicité. Tu es la Non-Dualité. Tu es simplement le Brahma. Tu es le Savoir. Tu es l’Intelligence.
Tu créés ce monde. Tu soutiens ce monde. Ce monde entier est vu en toi. Tu es la Terre, l’eau, le Feu, l’Air, l’Ether. Tu es au-delà des quatre mesures du discours. Tu es au-delà des Trois Gunas. Tu es au-delà des trois corps. Tu es au-delà des Trois Fois. Tu es toujours placé dans le Muladhara. Tu es l’être des trois Shaktis. Les Yogins méditent toujours sur toi. Tu es Brahma, tu es Vishnu, tu es Rudra, tu es Agni, tu es Vayu, tu es la Lune, Tu es le Soleil, tu es Brahma, Bhur-Bhuvah-Svar.

‘Ga’ est la première syllabe, après cette première lettre, au-delà de ce « m », puis de la demie-lune, tous ensemble. Unis au « Om, c’est la forme-mantra.

La lettre Ga est la première forme, la lettre A la forme intermédiaire, et m la dernière forme. Bindu est la plus haute forme, Nada les unit, Samhita la jonction. C’est le Vidya du Seigneur Ganesha.

Ganaka est le prophète, Nricad-Gayatri la mesure, Sri Mahaganapati le Dieu. « Om Ganapataye Namah. »
Réfléchissons à la dent unique, méditons sur la trompe tordue, puisse cette défense nous indiquer le chemin.
Une défense, quatre bras, portant le noeud coulant et l’aiguillon, avec Ses mains effaçant la peur et octroyant des faveurs, avec une souris comme bannière.
Rouge, avec un gros ventre, avec des oreilles comme des paniers de vannage, portant le rouge, avec les membres dans le parfum rouge, réellement adoré avec des fleurs rouges.
A la miséricordieuse Deva consacrée, le Faiseur du Monde, la Première Raison, celui qui, au commencent de la création, était plus grand que les Dieux et les hommes. Celui qui toujours médite ainsi est un Yogin au-dessus des Yogins.
Salut au Seigneurs des Voeux, Salut à Ganapati, salut au Premier Seigneur, Salut à toi, au Gros-Ventre, à la Défense-Unique, au Destructeur-d’Obstacle, au fils de Shiva, au Donneur-de-Bienfaits, Salut, Salut.

Celui qui étudie cet Atharva Shira tend vers Brahma. Il est toujours bienheureux. Il n’est pas entravé par quelques obstacles. Il est libéré des cinq plus grands et des cinq péchés de moindre importance. La méditation du soir détruit les actes indignes de la nuit. A la fois le soir et le matin, il libère du mal et il atteint le Dharma-Artha -Kama et Moksha.

Celui qui désire quelque chose peut l’obtenir par les 1000 recitations de celui-ci. Celui qui en abreuve Ganapati devient éloquent. Celui qui récite cela, au quatrième jour devient un savant du Vidya. L’Artharva dit : « Celui qui tend vers le Brahma Vidya n’est jamais effrayé. » Celui qui rend hommage avec des grains fris devient célèbre et intelligent. Celui qui rend hommage avec de la viande sucrée (modaka) obtient le fruit désiré. Celui qui rend hommage avec du samit et du ghee, atteint tout, obtient tout. Celui qui fait huit Brahmanas devient semblable aux rayons du soleil. Les réciter lors d’une éclipse solaire, dans une grande rivière, ou devant une représentation, permet de s’accomplir dans le mantra. Il se libère alors des grands obstacles. Il se libère des grosses infortunes.

Fermeture

Nous aimons terminer une puja en nous rendant dans diverses fêtes et festin. Après la puja, toute image créée spécialement pour le rite pourra être immergée dans un ruisseau ou une rivière proche. Faire une procession le jour suivant peut être un bonne manière de clore la puja.