Belladone

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Belladone. Par Alchemy works. Traduction Lune

belladoneAttention. Plante Toxique.

Extrait du site http://www.alchemy-works.com

La belladone est une herbe magique traditionnelle d’Europe occidentale associée à Saturne, à l’instar de ses cousines hellébore, jusquiame et mandragore. Faisant partie des plantes funestes, elle est employée dans des travaux en lien avec la mort et son opposé : la guérison. Le nom « belladona » proviendrait du fait qu’à une certaine époque, les italiennes fabriquaient à partir de cette plante un collyre qui provoquait la dilatation des pupilles et les rendaient ainsi plus séduisantes. Mais peut-être s’agit-il plutôt d’une référence au fait que cette plante soit dédiée à la Déesse (la Belle Dame) et historiquement, elle était employée dans les rituels en l’honneur de la déesse romaine de la guerre, Bellona. Même à présent, certaines parties de la plante sont utilement intégrée aux fumigations dédiées à la guerre.

On suppose que les sorcières d’Europe utilisaient cette plante dans leurs onguents de vol. Elles parvenaient à extraire ses composantes dans de la graisse et s’en frotter la peau. Ceci étant toujours traditionnellement associé à la projection astrale bien que l’on raconte que cette plante, tout particulièrement saturnienne, crée des sentiments de lourdeur plutôt que de légèreté, elle enfonce dans le sol plutôt qu’elle ne fait voler.

Sa taille peut atteindre de 65 cm à 1,60 m environ avec ses larges feuilles, à la texture rugueuse, et ses étranges fleurs d’un violet brunâtre qui semblent être veinées. Son nom latin vient du grec Atropos : Destin, qui était chargé de couper le fil de la vie de chaque personne lorsque le temps était venu. Une référence choisie, dès lors cette plante peut être fatale aux êtres humains et elle est poison pour tous les carnivores. Elle est spécialement dangereuse pour les enfants qui sont particulièrement sensibles à sa toxicité, parfois attirés par ses baies. N’en plantez jamais là où des enfants jouent, apprenez-leur que c’est un poison, ou bien, coupez simplement la fleur lorsqu’elle se fane, cela empêchera la production des baies.

Portez toujours des gants lorsque vous traitez la belladone. Cette plante est extrêmement imprévisible dans son action sur le corps humain, ce qui ajoute à sa dangerosité. La belladone est aussi bien connue sous les noms de : dwale (déception), banewort (fléau), cerises du diable, cerises du méchant homme, cerise noire, herbe du diable, grande morelle et dwayberry. Plantez-la de préférence un samedi.