Accueil / Handfasting / Rituels / Handparting, désunion des mains, séparation, divorce wiccan

Handparting, désunion des mains, séparation, divorce wiccan

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Handparting, désunion des mains, séparation, divorce wiccan
Par Raymond Buckland, traduction Lune

divorce

Extrait du Complete Book of Witchcraft.

Avant la cérémonie, le couple s’assiéra avec le Prêtre et la Prêtresse et ils s’emploieront à diviser équitablement leurs biens, ainsi qu’à prévoir des réserves pour tous les enfants issus du mariage. Un scribe prendra note de tout cela et tous devront signer. Si le mari, ou la femme, ne peut être présent lors du rite (pour des raisons de déménagement, maladie ou quoique ce soit d’autre), alors un Wicca du sexe approprié prendra la place de la personne absente. Le rite se déroulera de cette manière seulement s’il y a un accord signé de la part de la personne absente, donné avec son alliance.

Le Temple est érigé (ndlt : rituel d’ouverture). Le Prêtre et la Prêtresse s’embrassent :

Un membre du Coven : « … (nom de l’époux) et … (nom de l’épouse), tenez-vous là. »

Le mari et la femme se tiennent devant l’autel, l’époux est face à la Prêtresse, et l’épouse est face au prêtre.

La Prêtresse :  » Pourquoi es-tu là ? « 

L’époux :  » Je souhaite me séparer de … (nom de l’épouse). « 

Le Prêtre :  » Pourquoi es-tu là ? « 

L’épouse :  » Je souhaite me séparer de … (nom de l’époux). « 

La Prêtresse :  » Est-ce que vous le souhaitez, tous les deux, est-ce de votre plein gré ? « 

Le couple :  » Oui. « 

Le Prêtre :  » Avez-vous établi un accord au sujet de la division de vos biens et (si nécessaire) de la garde des enfants ? « 

Le couple :  » Oui, cela a été fait « 

Le prêtre :  » Cela a-t-il été dument consigné, signé et contresigné ? « 

Un membre du Coven :  » Oui, c’est le cas. « 

Le Prêtre :  » Alors procédons, en nous rappelant que nous nous tenons toujours devant les dieux. « 

Le mari et la femme joignent leur mains à tous deux. Ils répètent phrase par phrase et en parlant en même temps :

La Prêtresse :  » Ensemble, répétez après moi : ‘Moi, …(nom), déclare dissoudre de mon plein gré mon union avec … (nom du conjoint). Je le fais en toute honnêteté et sincérité, devant les Dieux, avec mes frères et sœurs de l’Art pour témoins. Nous ne sommes plus Un, nous sommes à présent Deux personnes distinctes, libres de suivre des chemins séparés. Nous défaisons tous les liens qui nous unissent l’un à l’autre, pourtant nous garderons à jamais du respect l’un pour l’autre, de la même façon que nous aimons et respectons nos amis Wiccans. Ainsi soit-il. « 

Le Prêtre :  » Vos Mains sont Désunies !  » (ndlt : dans le texte Hand Part.)

Le mari et la femme lâchent les mains l’un de l’autre, retirent leurs alliances et les donnent à la Prêtresse. Elle les asperge et les fait passer dans l’encens en disant :

La Prêtresse :  » Aux noms des Dieux, je purifie ces alliances. « 

Elle les rend au couple, pour qu’ils en fassent ce qu’ils souhaitent.

La Prêtresse :  » À présent vous êtes séparés (ndlt : dans le texte Handparted, que l’on pourrait traduire par : désunion des mains). Que tous le sachent. Empruntez des chemins séparés dans l’Amour et la Paix – jamais dans l’amertume – et sur les sentiers de l’Art. Ainsi soit fait. »

Tous : » Ainsi soit fait. »

Puis suivront les cérémonies des Gâteaux et de la Bière (ndlt : rite de consécration des Gâteaux et du Vin, ou de la Bière) et de la Purification du Temple (ndlt : rituel de clôture).