Effigie en Cire

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Effigie en Cire
Par J. & S. Farrar ©, traduction Lune

Dagyde en cire. Photo par Lune
Dagyde en cire. Photo par Lune

Extrait de Spells and how they work, éditions Phoenix.

(…)

Peut-être que l’exemple le plus connu d’objet matériel utilisé dans le travail de sortilège et délibérément chargé avec le pouvoir psychique est l’effigie en cire.

En fait, bien sûr, elle peut être fabriquée à partir de tout matériel, bien que l’« effigie en cire » soit devenue son nom populaire, habituellement avec de sinistres implications comme des épingles fichées. Mais, elle peut être, et elle l’est souvent, utilisée dans des buts positifs tels que la guérison, et les ligatures préventives (voir chapitre XIX). Elle est aussi connue sous le nom de poupée ou dagyde.

Au sujet des matériaux : dans le cadre d’un travail magique, les matériaux les plus naturels sont les meilleurs. La cire d’abeille, par exemple, est préférable au suif. La laine, le coton et la soie sont bien mieux, et de loin, que les matières synthétiques comme le Nylon, parce, aussi belles et utiles soient-elles, elles sont trop éloignées de leurs origines naturelles pour contenir une charge psychique efficacement.

Mais revenons-en à l’effigie. Son but est (a) de fournir un lien psychique avec la personne sur laquelle on travaille, et (b) d’aider à la visualisation du but.

L’identification et la visualisation doivent commencer lors de la fabrication de l’effigie. Une manière efficace pour y parvenir, c’est de tricoter une poupée, en verbalisant votre but (ou un mot clef le résumant) à chaque point. Les poupées manufacturées du commerce présentent le désavantage d’être pour la plupart en matières synthétiques ; bien que les poupées d’enfants peuvent se charger des sentiments de leur propriétaire, et ainsi créer une puissante forme-pensée, plutôt qu’une contrepartie astrale, et tout cela malgré le fait que ces poupées soient faites entièrement en synthétique.

Cependant, l’effigie est fabriquée, il faudra si possible y incorporer quelque chose de la personne concernée – toutes choses, de ses cheveux ou rognures d’ongles à une photo du visage de la personne à mettre devant « sa tête ». C’est l’identification qui nous intéresse, l’esthétique importe peu.

La fabrication de l’effigie devra être réalisée de préférence lorsque la Lune est croissante ou pleine, et pour les ligatures lorsqu’elle est décroissante ou nouvelle. Vous pouvez également utiliser les jours et les heures planétaires appropriés ; pour cela, voir l’appendice I.

Même si les sorcières solitaires peuvent fabriquer, fabriquent et utilisent ces effigies avec succès, idéalement elles devront être fabriquées par un-homme-et-une-femme, partenaires de travail, avec ou sans l’aide du coven. La méthode traditionnelle est appelée « enfantement », qui met en place un rituel dramatisé à l’intérieur d’un Cercle Magique, dans lequel la femme donne naissance à la représentation avec l’aide de l’homme, qui est à la fois le fécondateur et la « sage-femme ». Ce rituel peut être symbolique ou réel, selon si votre relation est authentique ou si ce sont des choses acceptables pour vous. Cependant, lorsqu’il est effectué, cela doit être avec une concentration maximum, le pouvoir-volonté et la visualisation du but.

Avant l’« enfantement », la représentation est placée sur l’autel, où le couple l’asperge avec l’eau-et-le-sel consacrés, en disant : « Nous te nommons ________, aux noms de Cernunnos et d’Aradia » (ou les formes du Dieu et de la Déesse que vous utilisez). Après l’« enfantement », l’homme met la représentation à nouveau sur l’autel et réalise le Pentagramme d’Invocation Terre devant elle.

Puis le couple – et tous les membres du coven s’ils sont présents – prend chacun à son tour l’effigie, en réaffirmant l’identité de celle-ci et en répétant le but du travail.

Finalement, elle est enveloppée dans un tissu et attachée avec une corde, de la couleur appropriée (voir à la fin de ce chapitre), et placée dans un endroit sûr. Elle sera retirée de sa cachette de temps en temps afin de renforcer le but, jusqu’à qu’il soit finalement atteint.

Un dernier point. Lorsque le but est atteint ou la période de travail terminée, aucune effigie qui est identifiée à une personne ne peut perdurer. Elle doit être brisée en morceaux, morceaux qui seront ensuite jetés dans une eau courante naturelle, avec l’ordre suivant : « Retourne aux éléments d’où tu proviens ».

(…)

Couleurs :

Blanc – Pureté, innocence, expansion, travail pour des enfants ; Kether sur l’Arbre de Vie.

Noir – Restriction, limitation, ligature, secret ; Saturne ; Binah sur l’Arbre de Vie. (Le Noir n’est pas sinistre en lui-même ; en tant qu’absence de couleur, il absorbe toutes les couleurs, et certains trouvent qu’une robe noire, par exemple, facilite l’absorption en vous-même du pouvoir et de la visualisation que vous êtes en train de construire.)

Or, Jaune – Activité, créativité ; Magie Solaire ; le Dieu Soleil ; Tiphareth sur l’Arbre ; dans certains systèmes, le jaune est la couleur de la Terre. Peter Redgrove, coauteur de The Wise Wound, nous dit que les enfants prêts à naitre peuvent sentir la lumière dorée, ce qui en fait une couleur appropriée pour la femme enceinte, lors du travail.

Argent – Magie Lunaire ; la Déesse Lune ; la Déesse dans son hiver, aspect de vie-dans-la-mort.

Rouge – Feu, énergie, vigueur, désir, passion ; guérison organique ; Mars ; Géburah sur l’Arbre ; mâle, le principe électrique.

Orange – Intellect ; leadership ; communication ; voyages ; Mercure ; Hod sur l’Arbre.

Vert – La Nature et sa fertilité ; harmonie, équilibre ; la Déesse dans son été, aspect de mort-dans-la-vie ; Eau ; émotion, instinct, intuition ; Vénus/Aphrodite ; Netzach sur l’Arbre.

Bleu – Amour, sincérité, loyauté ; la Déesse du Ciel ; Air ; guérison fonctionnelle ; sagesse, justice, organisation, administration ; Jupiter ; Chesed sur l’Arbre ; femelle, le principe magnétique.

Violet – Tranquillité ; Le Principe Akashique ; le plan astral ; Yesod sur l’Arbre ; dans certains systèmes, la couleur de l’Esprit.

Brun – Concentration, absorption de la connaissance, communication intuitive. Préféré par certains au jaune en tant que couleur de la Terre.