Surcharges de Kundalini, exercice 5 [Temple Tantrique]

Téléchargez le cours : Le voyage au tambour

Temple Tantrique : Exercice 5 – Surcharges de Kundalini. Par Sienna ©, traduction Artus

  • Comment gérer la négativité induite par le travail sur la Kundalini ?

La question a été posée :

« J’ai lu dans diverses sources que si l’énergie kundalini est éveillée avant que les centres d’énergies soient proprement nettoyés, une personne peut être déséquilibrée physiquement et psychiquement. Certaines sources vont jusqu’à dire que les traits négatifs deviennent amplifiés(névroses et autres anxiétés, etc.). Si cela arrive, quel est le moyen simple de se rééquilibrer ? »

Tout d’abord, je vous dirai que je n’ai jamais entendu qui que se soit aller autant dans l’extrême avec la Kundalini au point de se donner la mort. Si quelqu’un est conscient de cette énergie, et qu’il joue avec, cette personne est aussi consciente que si quelque chose se passe mal, IL FAUT FAIRE QUELQUE CHOSE POUR LE REGLER. Les gens vont typiquement voir leur enseignant, le livre qu’ils ont lu ou la source d’informations qu’ils ont reçue. Ou ils cherchent d’autres sources.

Cela a été dit, si vous êtes bloqué et que vous n’avez personne vers qui vous tourner, essayez immédiatement ceci :

Quand vous remarquez quelque chose qui tourne mal, arrêtez et sentez l’énergie de ce qui ne va « pas ». Avez-vous perdu votre boulot/chéri/maison ? Est-ce que quelqu’un est en colère contre vous sans raison ? Avez-vous fondu en larmes pendant un entretien ? Qu’est-ce qui vous touche si négativement ?

Estimez cela le plus complètement possible. Donnez à votre corps, esprit et âme la permission de vraiment ressentir toute la négativité qui peut aller dans votre système. Dites-vous « C’est le pire qu’il peut m’arriver. » Pataugez vraiment dedans, sentez-vous libre de ressentir toute l’horreur de cela, permettez aux pires scénarios de vous piétiner la tête. Réaliser que votre système ne laissera pas cette énergie partir tant que vous ne l’aurez pas vraiment expérimentée. Alors criez, donnez des coups de poing dans les oreillers, des coups de pieds dans les poubelles, tout ce qui peut faire SORTIR cette énergie de votre système. Expérimentez cela à son paroxysme. Évitez de blâmer les autres pour ce qu’ils ont fait pour contribuer à cette négativité, tout cela ne concerne que VOUS.

Une fois que votre système est fatigué de ce sentiment, il essaiera de faire en sorte que vous vous sentiez mieux en redirigeant vos pensées vers « bien, tu sais, ce n’est pas si mal » ou « si j’avais X, cela se passerait mieux pour moi. » Quand vous vous rendez compte que vos pensées dérivent vers le coté positif de la situation, ou essayez de résoudre le problème lui-même, vérifiez avec vous-même si vous en avez fini avec ces foutaises. Si ce n’est pas le cas, retournez aux visualisations du pire scénario. Sinon faite ceci :

Faites de la respiration pranayama pendant quelques minutes, permettez-vous de vous concentrer sur « Ici et Maintenant ». Quand vous sentez vos pensées qui dérivent, retournez à votre respiration. Avec chaque souffle, permettez à la négativité de s’écouler avec votre expiration et permettez à un nouvel élan de lumière de rentrer au moment de l’inspiration.

Alors que vous êtes assis et que vous respirez, réalisez que « Ici et Maintenant » vous êtes bien. « Ici et Maintenant » vous êtes en vie, le cœur battant. Quelles que soient les forces qui jouent sur vous, elles ne seront pas efficaces si vous pouvez être « Ici et Maintenant » quand vous voulez. Parce que « Ici et Maintenant » est douloureux seulement quand vous n’êtes pas attentif ou quand vous n’avez pas appris ce que vous aviez besoin d’apprendre plus tôt.

Who We Are

Voir aussi :