Sur la théologie wiccane [partie 9]

Sur la Théologie Wiccane (Partie 9). Par Rene Delaere et le Dr. David L. Oringderff © 2002, traduction Artus.

  • Conclusion :

A travers le concept des quatre niveaux et de leur interaction, la Wicca unit des concepts de monothéisme, bi-théisme, polythéisme, panthéisme et animisme. Au niveau polythéiste, la Wicca utilise des panthéons non spécifiques et non hiérarchiques et peut être utilisée comme une « méta religion ». En structurant le triple Multivers du « haut », du « bas » et du « milieu » la Wicca intègre toute la « création », « organise » le Divin de Niveau IV (comme les « organes » organisent le corps), et devient une vraie religion de la nature. Pour que ce système reste stable, les principes suivants sont importants :

  1. le principe éthique « fais ce que tu veux mais ne blesse personne. « 
  2. le principe de « faillibilité » : les déesses et les dieux de Niveau III sont des champs morphiques liés à des parties de la psyché humaine. Et donc ils sont « faillibles », c’est-à-dire qu’ils ne sont pas « parfaits », pas tout puissants, pas omniscients, pas entièrement bons, etc. (tout comme les archétypes Divins et les mythes sont imparfaits, etc.)
  3. le principe « non hiérarchique » : toutes les déesses et les dieux de Niveau III sont sur le même pieds d’égalité. Ils ne sont pas de différents rang ou statut.
  4. le bi-théisme orienté sur le genre du Niveau II. La « Déesse » et le « Dieu » du Niveau II ne peuvent être identifiés par aucun des archétypes du Niveau III polythéiste.
  5. le principe du triple Multivers, structurant le Niveau IV donne à la Wicca sa dimension écologique ou le royaume végétal, animal, minéral, et humain, sont reliés comme des enfants de la Grande Déesse et du Cornu.

La capacité de conceptualiser et de travailler avec un paradigme multidimensionnel du Divin libère la Wicca des chaînes d’un dogme à une seule dimension. De nouveau, il doit être précisé que nous utilisons le terme de « Niveaux » comme une convention purement illustrative, et non une hiérarchie linéaire. Pour démontrer cet effet de libération, une illustration spatiale pourrait être utile. Nous ne rentrerons pas en détails dans la cosmogonie dans cet article, mais nous devons énoncer quelques principes pour que l’illustration suivante ait du sens. Ces principes sont assez universels dans l’étude des religions, et peuvent être tissés à la plupart des systèmes religieux (incluant les religions Abrahamiques et les Traditions Orientales).

  1. Il existe dans l’Univers une Présence Divine (puissance, force, ou entité) qui est responsable de sa création. Que la Création ait lieu en sept jours ou qu’elle ait suivie une évolution naturelle qui a pris des milliards d’années n’a pas d’importance.
  2. Il existe au sein de l’humanité une envie instinctive de comprendre et de communier avec cette Présence Divine.
  3. Toute la Création contient en elle une part de cette Présence Divine, et à certains niveaux réfléchit l’étincelle de Présence Divine dans L’Univers. Les êtres humains réfléchissent aussi cette Présence Divine. Les êtres humains remplissent de nombreux rôles ou fonctions dans la vie. Il est donc logique que la Présence Divine remplira de nombreux rôles ou fonctions dans l’Univers.
  • Le Modèle Spatial : Quadrature du cercle

Imaginez un cercle, alors imaginez vous, vous tenant précisément au centre. Vous êtes entouré par la circonférence de ce cercle. De votre position au centre, vous pouvez librement toucher chaque point de la circonférence, et vous déplacer parmi eux, et revenir au centre de nouveau, en fonction de vos besoins. Maintenant, développons un peu plus cette analogie.

Nous, en tant que Wiccans, nous nous tenons au centre de gravité de ce cercle, entourés par les quatre dimensions du Divin, une à chaque quadrant du cercle.

Maintenant considérez que nous avons besoin et attendons des choses de nos Dieux et Déesses, et que ces besoins changent au cours du temps et selon les circonstances.

  • Est : Air, mental, concepts abstraits.

Parfois nous avons seulement besoin de nous sentir « Un » avec la Présence Divine. Nous pouvons nous déplacer vers ce quadrant à l’Est, représentant le Niveau I, la Dimension Monothéiste, faire un exercice du Pilier du Milieu, ou toute méditation similaire, et recevoir ce dont nous avons besoin de notre Divinité de ce niveau.

  • Sud : Feu, feu de la création et procréation, intuition.

A d’autres moments, nous avons besoin de travailler avec la polarité basée sur le genre du Dieu et de la Déesse, alors, nous nous déplaçons au quadrant Sud, représentant le Niveau II, ou la dimension Bi-théiste. De nouveau, nous recevons ce dont nous avons besoin de notre Divinité.

  • Ouest : Eau, la gamme des émotions.

A d’autres moments, nous pouvons avoir besoin d’un aspect spécifique du Divin, un Dieu qui se promène avec un gros marteau en faisant des éclairs de feu, ou un Dieu qui est Seigneur de la Forêt ; une Déesse qui est sensuelle et séduisante, ou une Déesse qui est sage et de bon sens. A ces moments, nous pouvons nous déplacer librement vers le quadrant de l’Ouest, représentant le Niveau III, la Dimension Polythéiste, et travailler avec l’aspect spécifique de la Divinité dont nous avons besoin en ce moment.

  • Nord : Terre.

Vient le moment où nous avons simplement besoin de nous harmoniser et de communier avec l’Esprit Divin qui est émanant dans toute la nature. Parfois nous avons besoin de sentir l’esprit d’un arbre, ou d’entendre chanter les pierres dans un ruisseau, ou d’écouter le vent qui remue les maïs. Alors nous nous déplaçons vers le quadrant du Nord représentant le Niveau IV, la Dimension Panthéiste ou Animiste, et nous y trouvons ce dont nous avons besoin de notre Divinité.

Ce paradigme multidimensionnel nous libère du confinement dogmatique du Divin à une dimension et nous permet de pleinement ressentir la Présence Divine sur tous les niveaux de l’existence. C’est pour cela que la Wicca est placée à part de la majorité des autres systèmes religieux.