Accueil / Sabbats / Lammas / Rituel du sabbat de Lughnasadh, extrait du Livre des Ombres de Scott Cunningham

Rituel du sabbat de Lughnasadh, extrait du Livre des Ombres de Scott Cunningham

Téléchargez le cours : Intégrez la magie dans votre quotidien

Tiré du livre « Cunningham’s book of shadows, the path of an American Traditionalist », par Scott Cunningham. Traduit et adapté par Lune (sauf *).

L’Histoire de Lughnasadh

Lughnasadh (1er août) correspond à la première récolte, lorsque les plantes printanières se fanent et laissent tomber leurs fruits ou leurs graines pour notre usage et pour assurer les récoltes futures. Allégoriquement, les forces du Dieu décroissent aussi alors que le soleil se lève toujours plus au sud chaque jour et que les nuits rallongent. La Déesse demeure, avec une tristesse mêlée de joie, consciente que le Dieu est mourant et que pourtant il vit toujours en elle, dans l’enfant qu’elle porte.

Lugnasadh, que l’on appelle aussi Veille d’août, fête du Pain, fête de la moisson ou Lammas, n’était pas nécessairement célébré ce jour précis. A l’origine cette fête coïncidait avec les premières récoltes.

L’été s’en va et les wiccas retrouvent sa chaleur et sa générosité dans la nourriture qu’ils mangent. Chaque repas représente un acte d’harmonisation avec la nature et nous rappelle que rien n’est permanent dans l’univers.*

Extrait de : « La Wicca, magie blanche et art de vivre », par Scott Cunningham.

Le sabbat de Lughnasadh

L’autel est érigé, les bougies et l’encens sont allumés, et le cercle des Pierres est projeté.

Sur l’autel s’amoncellent les premières récoltes : traditionnellement, des céréales et des fruits, ainsi qu’une gerbe de blé.

Un pain façonné pour représenter le Dieu est aussi traditionnellement disposé sur l’autel.

Le leader récite la Prière de Bénédiction. Les dieux sont invoqués de la manière habituelle.

A présent, le leader dit :

Voici venu le temps des Premières Récoltes ; lorsque les bienfaits de la Nature se sacrifient pour nous permettre de survivre.

Tels sont les mystères de la vie : tous existent afin que d’autres puissent exister ; et notre quête de perfection ne devrait pas nous rendre aveugles à celles des autres ; le Dieu se sacrifie, mais les wiccas ne sont pas attristés ; car nous donnons de nous-mêmes afin que d’autres puissent survivre.

Et la Déesse brille au-dessus de nous, et nous nous réjouissons.

La petite fête.

Le Cercle est dissipé.

Festivités et jeux suivent.

La fabrication de bouquet de moisson est un jeu traditionnel.

Ndlt : symbole de fertilité et porte-bonheur, le bouquet de moisson est fabriqué à partir de tiges de blé, de seigle, d’avoine ou d’orge que l’on tresse, tisse ou lie entre elles, de façon à composer un objet décoratif, en forme de : cœur, figurine, couronne, spirale, croix, etc.