Oseille

Inscription au cours : Wicca fondation

Par Alexander Kuklin, traduction Lune. Extrait de « How do Witches fly ? A pratical approch to nocturnal flights », Chapitre 6 : « Les herbes utilisées dans l’onguent de vol » éditions AceN Press.

En 1698, une jeune fille d’Irlande donna du pain et de la bière à une vieille mendiante. L’histoire va plus loin et nous rapporte que la fille mit une feuille d’oseille dans sa bouche, qui lui avait été donnée par la sorcière. La fille fut saisie plus tard de convulsions et perdit conscience. Ensuite, la fille revint à elle et elle commença à vomir différentes choses. Son attaque s’arrêta seulement après que la vieille femme fut arrêtée et emmenée loin de la maison de la fille.

Dans cette histoire, le type d’oseille qui a été donnée à la fille est flou, mais la petite oseille (Rumex acetosella), l’oseille des prés ou grande oseille (Rumex acetosa) et l’oxyria (Oxyria digyna, syn. O. reniformis) sont des plantes comestibles. La petite oseille est annuelle et pousse jusqu’à 30 cm de haut. Elle possède de petites et fines feuilles pointues. Tard dans le printemps, elle développe des tiges groupées avec de petites fleurs qui deviendront rouges. Le nom de « Sorrel » (ndt -> Oseille en anglais) vient du français « sur », qui veut dire « aigre ». Le nom de ces espèces « acetosella » signifie « petite herbe à vinaigre ». Ces noms reflètent le goût aigre que la plante. Les feuilles sont utilisées dans les salades et sont aussi employées pour faire de la soupe à l’oseille dans la cuisine française.

Le problème avec la jeune irlandaise peut s’expliquer si à la place d’une feuille d’oseille, elle avait mis une feuille de Douce-Amère (Climbing Nightshade – Solanum dulcamara). L’oseille pousse côte à côte avec la Belladone. Ces deux plantes possèdent des feuilles en forme de flèches (ndlt : ovales pointues). Cependant, la Belladone a des fleurs pourpres, des baies rouges (ndlt : rouges très sombres et même noires) et qui se développe comme une vigne, tandis que l’oseille est une plante herbacée droite. La belladone contient des glyco-alcaloïdes solanines. Les symptômes d’empoisonnement sont les maux de tête, douleur à l’estomac, paralysie, choc, dépression respiratoire et vomissements. Tous les symptômes ci-dessus décrivent la situation dans laquelle se trouve la jeune fille. La fille a été probablement empoisonnée, soit erreur, soit sciemment. L’empoisonnement au Moyen-Age était équivalent à de l’ensorcellement et la vieille femme a été exécutée.