Les carrefours, lieux de rendez-vous sorciers

Téléchargez le cours : Intégrez la magie dans votre quotidien

Les carrefours, lieux de rendez-vous sorciers. par Doreen Valiente, traduction Lune. Extrait du livre « An ABC of Witchcraft ».

Depuis toujours, dédiés à Diana Trivia (triple Diane) ou Diane aux trois chemins, les carrefours ont été les lieux traditionnels de rencontre pour les sorcières. Cela provient certainement de la coutume, étudiée puis comparée ces dernières années, d’enterrer les corps des suicidés ou des criminels exécutés à ces carrefours avec un pieu dans le coeur. Cela permettait d’empêcher aux fantômes de se relever. Le corps, à qui l’on avait refusé un enterrement chrétien, était symboliquement abandonné aux pouvoirs païens.

Les statuts de Diane ou de la triple Déesse Lune Hécate, toutes deux étant des divinités liées à la sorcellerie, étaient érigées par les Grecs et les Romains à ces endroits où 3 chemins, ou davantage, se rencontraient. C’est pourquoi, plus tard, les sorcières choisirent les carrefours pour lieu de rendez-vous. C’était un lieu sacré pour la Déesse Lune de la Sorcellerie.

Dans la forêt d’Ashdown, dans le Sussex, il existe un endroit où 3 chemins se croisent. Il est appelé « Wych Cross ». Des années auparavant, ce nom de lieu était orthographié « Witch Cross » (Croix Sorcière) car c’était un lieu de rencontre pour les sorcières locales.

D’autres carrefours en forêt où les sorcières avaient l’habitude de se donner rendez-vous est Wilverley Post, dans la New Forest, en Hampshire, près du chêne nommé The Naked Man (l’Homme Nu).